BFM Business

Effondrement du trafic aérien: l'aéroport d'Orly ferme son terminal 4

L'aéroport d'Orly.

L'aéroport d'Orly. - BERTRAND GUAY © 2019 AFP

L'aéroport est notamment victime de la fermeture des frontières françaises hors de l'Union européenne, sauf motif impérieux. Une mesure destinée à freiner la propagation du Covid-19.

Victime de la fermeture des frontières françaises hors de l'Union européenne (sauf motif impérieux) et d'un effondrement du trafic aérien en pleine pandémie de Covid-19, l'aéroport d'Orly va fermer son terminal 4 lundi, jusqu'à nouvel ordre.

Ce terminal sera fermé dans la soirée, a indiqué ce lundi à l'Agence France-Presse (AFP) une porte-parole de l'aéroport d'Orly, confirmant une information du Parisien.

Les compagnies aériennes qui y opéraient seront réorientées sur les deux terminaux d'Orly qui restent partiellement ouverts (2 et 3), précise-t-elle, ajoutant que la date de réouverture n'est pour le moment pas connue. Le terminal 4 avait déjà été bouclé entre novembre et décembre, en pleine deuxième vague de Covid-19 en France. Le terminal 1 reste complètement fermé.

Le transport aérien particulièrement affecté par la crise

La raison invoquée à cette clôture est la fermeture des frontières françaises alors que depuis le 31 janvier l'Hexagone a bouclé ses frontières aux pays extérieurs à l'Union européenne et aux territoires ultramarins, "sauf motif impérieux".

Le secteur du transport aérien est l'un des plus affectés au monde par le coronavirus en raison des restrictions de circulation et fermetures de frontières mises en place pour limiter sa propagation.

Le "hub" de Paris-Charles de Gaulle n'a accueilli en 2020 que 22,3 millions de passagers, soit 70,8% de moins qu'en 2019, et l'aéroport d'Orly, 10,8 millions (-66,1%), a indiqué mi-janvier le Groupe ADP.

Il prévoit pour 2021 une baisse de trafic comprise entre 45 et 55% par rapport à 2019.

F.B. avec AFP