BFM Business

Edouard Guinotte, président du directoire de Vallourec: "Vallourec doit rester autonome"

Sur BFM Business, Edouard Guinotteprésident du Directoire de Vallourec, a expliqué son plan pour permettre au groupe français de conserver son autonomie.

L'annonce faite hier de fermer l'usine Vallourec de Déville-lès-Rouen a été une douche froide pour les 190 salariés de l'usine. Après l'annonce d'une perte nette de 636 millions d'euros au titre des neuf premiers mois de l'année, le groupe a dévoilé son intention de supprimer environ 1050 postes dans le monde dont 350 en France.

Sur BFM Business, Edouard Guinotte, Président du Directoire de Vallourec, a expliqué cette décision et la crise dans laquelle se trouve le groupe français leader mondial dans la production de tubes sans soudure destinés au marché des hydrocarbures.

"Avec la crise, l'activité de nos principaux clients s'est effondrée, notamment aux Etats-Unis où le nombre de plateformes de forage a baissé de 70%", a expliqué le dirigeant en ajoutant que "partout ailleurs, les compagnies pétrolières comme Total, Elf, BP ou Saoudia Aramco ont revu à la baisse leurs prévisions d'investissement".

Un plan pour rester autonome

Nommé le 15 mars dernier, dès le début du 1er confinement, Edouard Guinotte tente de faire face à une tempête qui a démarré dès 2015. Selon le dirigeant, le plan de transformation mis en place par son prédecesseur devait permettre de revenir à l'équilibre en 2020, mais la crise sanitaire a bouleversé ce projet. Elle a aussi fait échouer une augmentation de capitale destinée à réduire un endettement qui s'élève à 2,3 milliards d'euros.

"Nous avons fait une proposition à nos créanciers qui inclue une conversion de la dette en capital", indique Edouard Guinotte en ajoutant que ce "plan doit permettre à Vallourec de réduire sa dette et de rester indépendante".

Parmi les actionnaires, des fonds d'investissements, des banques, mais aussi l'Etat français à travers BPI France à hauteur de 15%. "Ils seront amenés à se prononcer sur le plan", précise Edouard Guinotte.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco