BFM Business

Zone euro: le chômage au plus bas depuis 2012

Le chômage et l'inflation baisse en zone euro.

Le chômage et l'inflation baisse en zone euro. - -

Le chômage a baissé en juin, pour atteindre 11,5%, selon les chiffres d'Eurostat publiés ce 31 juillet. L'inflation a également reculé, à 0,4% en juillet.

La zone euro relève la tête sur le front de l'emploi. La baisse du chômage s'est poursuivie. Elle a atteint 11,5% en juin, selon plus bas niveau depuis septembre 2012, selon les chiffres d'Eurostat publiés ce jeudi 31 juillet. Il y a tout juste un an, le taux de chômage s'élevait encore à 12% dans la zone euro. En mai dernier, il était à 11,6%, tout comme en avril.

En juin, la zone euro comptait 18,41 millions de personnes sans emploi, soit 152.000 de moins que le mois précédent et 783.000 qu'il y a exactement un an.

Mais ces chiffres masquent d'importantes disparités. Les taux de chômage les plus faibles ont ainsi été enregistrés en Autriche (5,0%), en Allemagne (5,1%) ainsi qu'à Malte (5,6%).

A l'inverse, les taux les plus élevés ont été enregistrés en Grèce (27,3% en avril, date des dernières données disponibles) et en Espagne (24,5%).

En France, il atteint 10,2%.

Dans l'ensemble de l'Union européenne, le chômage touchait 25 millions d'hommes et de femmes en juin, soit un taux de 10,2% contre 10,3% le mois précédent. En un mois, le nombre de chômeurs a diminué de 198.000. Il a baissé de 1,537 million en un an.

Risque de déflation

Par ailleurs, comme en France, l'inflation en zone euro est tombée à son plus bas depuis 2009. Elle a ralenti à 0,4% en juillet, après 0,5% en juin. Mais ces chiffres inquiètent la BCE qui se méfie du risque de déflation.

Le taux d'inflation ce mois-ci est ainsi resté inférieur à 1% pour le dixième mois d'affilée, en territoire qualifié par le président de la BCE Mario Draghi de "zone de danger".

L'inflation de base, hors énergie, produits alimentaires, alcools et tabac, est restée inchangée par rapport à juin, à 0,8%. Les prix de l'alimentation, de l'alcool et du tabac ont baissé de 0,3% et ceux de l'énergie de 0,1%, tandis que les prix des services ont augmenté de 1,3% en variations annuelles.

Diane Lacaze avec agences