BFM Business

Vaste escroquerie à la publicité dévoilée en France

Le parquet de Paris met en garde contre des escroqueries s'appuyant sur des propositions d'insertions publicitaires, qui ont fait à ce jour quelque 2.500 victimes pour un préjudice estimé à 1,6 million d'euros. Les auteurs de ces escroqueries utilisent no

Le parquet de Paris met en garde contre des escroqueries s'appuyant sur des propositions d'insertions publicitaires, qui ont fait à ce jour quelque 2.500 victimes pour un préjudice estimé à 1,6 million d'euros. Les auteurs de ces escroqueries utilisent no - -

PARIS - Le parquet de Paris met en garde contre des escroqueries s'appuyant sur des propositions d'insertions publicitaires, qui ont fait à ce jour...

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris met en garde contre des escroqueries s'appuyant sur des propositions d'insertions publicitaires, qui ont fait à ce jour quelque 2.500 victimes pour un préjudice estimé à 1,6 million d'euros.

Les victimes sont généralement des artisans, commerçants ou gérants de PME qui se voient proposer des espaces publicitaires sur des annuaires, réels ou fictifs, comme "inter 118 Telecom", "cab118.com", "free-118.com", "allo118.com", "info118 telecom" ou "118 218 Le numero", précise le procureur de la République.

Si elles acceptent, elles sont ensuite harcelées pour payer des milliers d'euros "par des individus prétendant intervenir au nom d'un cabinet d'avocat ou du ministère de la Justice français ou d'une compagnie d'assurance", poursuit le communiqué.

Les auteurs de ces escroqueries utilisent notamment des documents à en-tête du ministère de la Justice, du tribunal de grande instance de Paris ou de magistrats, ajoute-t-il.

"En cas de réception d'un document suspect portant un de ces en-tête ou de démarchage selon ce mode opératoire, le parquet de Paris recommande aux personnes de contacter la gendarmerie ou le commissariat de police le plus proche de leur domicile afin de déposer plainte", poursuit le communiqué.

Jean-Baptiste Vey