BFM Business

Assistants parlementaires: mis en cause, Jadot dénonce "l'écran de fumée" du FN

Les eurodéputés Edouard Martin et Yannick Jadot.

Les eurodéputés Edouard Martin et Yannick Jadot. - BFMTV

Les eurodéputés ont réagi, ce mardi sur BFMTV, à l'enquête préliminaire qui a démarré après les allégations d'une eurodéputée Front national, Sophie Montel.

L'enquête préliminaire sur des soupçons d'emplois fictifs visant des assistants d'eurodéputés ne semble pas inquiéter Edouard Martin et Yannick Jadot. Les deux élus du Parlement européen ont contesté, ce mardi sur notre antenne, ces allégations faites par Sophie Montel, eurodéputée du FN.

Mon assistante "ne travaille rien que pour moi"

"Je ne cesse de rire, je viens d'apprendre cela, il y a quelques minutes", a ironisé Edouard Martin. L'eurodéputé socialiste se dit prêt à tenir à la disposition de n'importe qui, dont la justice et la presse, le pointage fait par son expert-comptable. Selon lui, ce document prouve que Bénédicte Vogel, son assistante ne travaille "rien que pour" lui "100% de son temps". 

Cette figure de la lutte chez AcelorMittal à la CFDT a indiqué qu'il avait "effectivement une collaboratrice locale qui est conseillère municipale. Elle se rend à son Conseil municipal, une fois par mois, en dehors de son temps de travail. En même temps, j'ai une permanence à Thionville où elle est présente du lundi au vendredi de 8h45 à 16h45".

"C'est presque comique"

Selon Yannick Jadot, eurodéputé écologiste, "c'est presque comique d'avoir des députés européens du Front national. Ils sont convaincus d'emplois fictifs et doivent rembourser des dizaines, voire des centaines de milliers d'euros au Parlement". L'élu écologiste estime que le FN essaie "d'organiser un écran de fumée, sur le mode, il n'y a pas que nous qui sommes embourbés dans les turpitudes du 'ils sont tous pourris'".

Yannick Jadot a assuré avoir toujours été "extrêmement transparent vis-à-vis de tous les services du Parlement européen". "Je ne suis pas un député fictif comme le Front national, donc j'ai besoin d'une équipe qui travaille. Quand j'ai un assistant parlementaire qui a d'autres activités en dehors du Parlement européen, j'échange avec les services du Parlement pour valider ces autres activités. Ce qui respecte pleinement les règles", a-t-il précisé.

E. M.