BFM Eco

46% des Français sont favorables à un Brexit "rapide et sans accord"

Près de la moitié des Français veulent un Brexit sans accord

Près de la moitié des Français veulent un Brexit sans accord - Daniel Leal-Olivas-AFP

D'après un sondage Opinionway-Tilder pour Les Échos, les Français sont partagés entre le choix d'un Brexit "dur" ou "doux": 46% des Français sont favorables à un Brexit "rapide et sans accord". Ils sont 49% à préférer une sortie en douceur.

Nombreux sont les Français à ne pas vouloir faire de cadeaux à leurs meilleurs ennemis britanniques. Selon un sondage Opinionway-Tilder pour nos confrères des Échos, 46% d’entre eux souhaitent que le Royaume-Uni sorte de l’Union européenne de manière "rapide et sans accord". Un scénario pourtant redouté par les milieux économiques des deux côtés de la Manche. Ils sont légèrement plus nombreux à vouloir un Brexit avec accord (49%).

Dans le détail, plus de la moitié des 65 ans et plus (56%) se disent favorables à un "hard Brexit" rapide, contre seulement 32% chez les moins de 24 ans. Aussi faut-il distinguer les hommes des femmes. Les premiers sont 55% à vouloir voir les Britanniques quitter l’UE rapidement et sans accord quand les secondes, visiblement plus diplomates, ne sont que 38% à approuver ce scénario.

Les Français loin d'être inquiets des conséquences d'un "Brexit dur"

Si l’on regarde les sensibilités politiques, ce sont les Français qui votent à droite et à l’extrême-droite qui sont le plus favorables à un Brexit sans accord. Ainsi, 63% des électeurs de Marine Le Pen encouragent ce scénario, contre 39% chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon.

Selon l’Insee, un "hard Brexit" pourrait amputer le PIB français de 1,7% à long terme. Pour autant, les Français ne semblent pas inquiets: 73% estiment qu’un divorce brutal entre le Royaume-Uni et l’UE n’aura aucun impact sur leur activité professionnelle. 7% pensent même que cela aura un effet positif. Ils ne sont que 15% à craindre les conséquences d’un "Brexit dur".

Paul Louis