BFM Business

Un sommet européen décevant pour l’Espagne

Mariano Rajoy, durant le sommet européen qui s'est tenu à Bruxelles jeudi et vendredi.

Mariano Rajoy, durant le sommet européen qui s'est tenu à Bruxelles jeudi et vendredi. - -

Le calendrier annoncé ce vendredi 19 octobre repousse la supervision bancaire européenne à 2014. Ce qui reporte d’autant la recapitalisation des banques espagnoles. Explications.

Le sommet européen qui s’est achevée ce vendredi 19 octobre a été décevant pour l'Espagne. La mise en place de la supervision bancaire prend plus de temps que prévu.

Si l'on tient compte du calendrier qui vient d'être annoncé au sommet, rien ne sera opérationnel avant mi-2013 voire début 2014. Pour l'Espagne, cela change tout.

Or, sans cette supervision bancaire, le mécanisme européen de stabilité (MES) ne pourra pas recapitaliser directement les banques, sans passer par les Etats. Car cette union bancaire est un préalable et le gouvernement aurait déjà intégré cette idée.

Pas de quoi toutefois inquiéter les diplomates espagnols, le renflouement des banques représente 4% du PIB espagnol . L'Etat serait selon eux en mesure d'absorber le choc, avant que le mécanisme européen de stabilité prenne le relai.

Caroline Morisseau et BFMbusiness.com