BFM Business

UMP/PS : unité nationale face à la crise ?

BFM Business

Frédéric Lefebvre, député UMP, et Michel Sapin, député PS, sont loin d’être d’accord sur le comportement à adopter face à la crise financière.

Invités mardi 30 septembre, Frédéric Lefebvre et Michel Sapin ont donné un avis très contradictoire sur l'attitude que doit observer la classe politique face à la crise financière. Frédéric Lefebvre, porte parole de l'UMP, a pour sa part plaidé en faveur de Nicolas Sarkozy et de l'unité nationale : « (Face à la crise) l'Etat est une forme de réponse, bien sûr. Le Président de la République a demandé un sommet international, il est écouté par les Européens, il réunit ce matin l'ensemble des responsables des banques et des systèmes financiers dans notre pays. Je crois qu'il fait preuve de sang-froid et dans cette affaire, ce qu'il faut c'est évidemment un Etat qui intervienne. Il faut avoir du sang-froid, il faut continuer à garder le cap, l'unité nationale je crois que c'est la moindre des choses ».

A l'inverse, Michel Sapin, député PS et ancien ministre des Finances et de l'Economie, a été interrogé sur la nécessité de l'unité nationale et a répondu « non parce que la situation n'est pas la même qu'aux Etats-Unis et on fait ça par parallélisme avec les Etats-Unis. Aux Etats-Unis, il y a une situation de cohabitation : il y a un président sortant, qui n'est pas de la même couleur que la majorité des députés. En France, le système institutionnel, c'est un président qui a été élu il y a un an, qui est puissant et qui a de l'autorité me semble-t-il, qui a un gouvernement avec lui et une majorité. Donc aujourd'hui la responsabilité politique est clairement entre les mains d'une majorité qui peut décider. Nous ne sommes pas dans la même situation qu'aux Etats-Unis ».

La rédaction-Bourdin & Co