BFM Eco

Réforme des retraites: Delevoye confirme que "l'âge légal reste fixé à 62 ans"

Le Haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye.

Le Haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye. - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le Haut commissaire chargé de la réforme des retraites a clarifié ce jeudi la question de l'âge de départ, après les confusions de ces derniers jours suite aux propos de membres du gouvernement.

L'âge légal de départ à la retraite "reste fixé à 62 ans" dans le cadre du système "universel" voulu par Emmanuel Macron, a déclaré jeudi le Haut commissaire chargé de cette réforme, Jean-Paul Delevoye.

Le maintien de cet âge légal à 62 ans a été "confirmé, tant part le Premier ministre (Edouard Philippe) que par la ministre de la Santé (Agnès Buzyn)" et "le contrat que nous avons engagé avec les partenaires sociaux ne change pas d'un iota", a-t-il déclaré sur France Inter.

Jean-Paul Delevoye a toutefois reconnu qu'il y avait "une confusion autour de l'âge", après que le gouvernement a ouvert la porte à un allongement de la durée de travail pour financer la future réforme de la dépendance.

La borne légale des 62 ans, "c'est l'âge d'ouverture des droits" mais "les Français, plein de bon sens, partent quand ils décident que leur pension est au niveau qu'ils souhaitent" et "en réalité les personnes sont en train de partir à 63, 64, 65 ans très naturellement dans le système actuel", a-t-il expliqué. Certains "calculent pour partir à l'âge du taux plein", a-t-il ajouté, soulignant que "20% des femmes vont jusqu'à 67 ans parce qu'il y a un système de décote".

Avec AFP