BFM Business

Les Français approuvent les mesures de Macron mais regrettent le non-retour de l'ISF

-

- - AFP

Si les Français trouvent que les mesures annoncées ce lundi par Emmanuel Macron seront efficaces, ils désapprouvent majoritairement le maintien de la suppression de l'ISF.

Les Français étaient 23 millions ce lundi 10 décembre devant leur poste pour voir Emmanuel Macron annoncer ces quatre mesures pour le pouvoir d'achat.

Mais qu'en ont pensé les Français? Selon un sondage exclusif BFMTV "L'opinion en direct" réalisé par l'institut Elabe, les personnes interrogées ont plutôt été convaincues par les annonces.

La défiscalisation et la désocialisation des heures supplémentaires, ainsi que l’annulation de la CSG pour les retraites inférieures à 2.000 euros par mois sont les deux mesures jugées les plus efficaces pour améliorer le pouvoir d’achat.

La défiscalisation des heures supplémentaires plébiscitée

La défiscalisation et désocialisation des heures supplémentaires obtient 69% d'opinions favorables. L’annulation de la hausse de la CSG pour les retraites inférieures à 2000 euros par mois recueille de son côté 63% d'opinions favorables.

Même chose pour les deux autres mesures annoncées mais à un degré moindre. La hausse de salaire de 100 euros pour les travailleurs payés au SMIC partage l’opinion publique : 55% la jugent efficace, 45% inefficace. Enfin, la défiscalisation des primes de fin d‘année versées par les employeurs qui le peuvent est jugée inefficace par 56% des Français.

Grosse déception sur l'ISF

En revanche, déception en ce qui concerne l'ISF. Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé qu’il ne reviendrait pas sur la transformation de l’Impôt de solidarité sur la fortune en Impôt sur la fortune immobilière, 65% des Français désapprouvent sa décision.

Une très large majorité de l’électorat de Jean-Luc Mélenchon (81%) et de Marine Le Pen (80%) sont en désaccord avec cette décision. Une légère majorité des électeurs d’Emmanuel Macron et de François Fillon l’approuvent (55%), 45% la désapprouvent. A noter que 83% des gilets jaunes sont en désaccord.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco