BFM Business

Carburants: la CFDT ne veut pas rejoindre des gilets jaunes "récupérés par l’extrême-droite"

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger.

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger. - Jacques Demarthon - AFP

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, n'est pas favorable aux blocages des routes prévus samedi prochain. Il déplore surtout une récupération politique de la part de l'extrême droite.

La CFDT ne participera pas à la journée de mobilisation contre la hausse du prix des carburants prévue le samedi 17 novembre. Son secrétaire général Laurent Berger, invité de la matinale de France Info ce lundi 12 novembre, a déclaré que la CFDT ne soutenait pas "ces blocages, dont tout le monde a compris qu’ils sont récupérés politiquement par l’extrême-droite"

Si le syndicat "comprend l’exaspération d’un certain nombre de salariés qui, pour se rendre au travail, ont un coût supplémentaire", Laurent Berger dénonce toutefois une "manipulation politique de récupération par l’extrême-droite", approuvant ainsi l’idée d’un mouvement des gilets jaunes dans lequel il y aurait "des fâchés et des fachos".

Les militants restent "libres" d'y participer

Toutefois, la position de la CFDT telle qu’elle a été défendue par son secrétaire général n’est pas coercitive pour ses militants, qui ne seront pas sanctionnés s’ils participent à la journée de mobilisation. Laurent Berger ne souhaite pas qu’ils y participent mais il rappelle que "les individus et les militants sont libres".

En parallèle, Laurent Berger appelle de ses vœux un "pacte social de la conversion écologique aux citoyens", regrettant que le gouvernement actuel se contente d’annoncer "des petites mesures au fur et à mesure". Il souhaite donc un "accompagnement social de la conversion écologique", avec le développement d’autres modes de transport que la voiture à essence ou diesel. Pour les personnes n’ayant d’autres choix que de prendre leur voiture pour se rendre au travail, la CFDT propose un chèque mobilité "abondé par l’employeur" comme c’est le cas pour le Pass Navigo en Ile-de-France.

HB