BFM Business

Sécurité sociale: Édouard Philippe table sur un retour à l'équilibre "à l'horizon 2020"

Édouard Philippe devant l'Assemblée lors de son discours de politique générale

Édouard Philippe devant l'Assemblée lors de son discours de politique générale - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Lors de son discours de politique générale, le Premier ministre a annoncé la présentation d'un budget 2018 et d'une loi de programmation des finances publiques. Objectif: ramener la Sécurité sociale à l'équilibre "à l'horizon 2020".

À l'occasion de son discours de politique générale, le Premier ministre Édouard Philippe a affirmé devant l'Assemblée nationale que le gouvernement présentera "dès la rentrée" un budget pour 2018 et une loi de programmation des finances publiques quinquennale. Deux éléments qui devraient permettre à la Sécurité sociale d'atteindre l'équilibre "à l'horizon 2020", a annoncé ce mardi le Premier ministre Edouard Philippe.

"Nous devrons d'ici là définir de nouvelles règles permettant de proscrire dans la durée le déficit de nos comptes sociaux", a-t-il dit lors de sa déclaration de politique générale devant l'Assemblée nationale. Pour 2017, le déficit global de la Sécu a été évalué à 4,2 milliards d'euros par l'ancien gouvernement.

15 milliards d'économies liées à la santé

Le candidat Emmanuel Macron avait promis 15 milliards d'euros d'économies de santé sur le quinquennat en limitant l'augmentation naturelle des dépenses - liée notamment au vieillissement de la population et à l'augmentation des maladies chroniques - à 2,3% par an en moyenne. Cet objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) avait été fixé à 1,8% en 2016 et relevé à 2,1% pour 2017.

Édouard Philippe a également fait part de sa volonté de "préserver les équilibres de notre système de retraites tout en le rendant plus juste et plus lisible".

P.L avec AFP