BFM Business

La suppression des cotisations salariales confirmée pour 2018

Le Premier ministre Edouard Philippe a indiqué dans son discours de politique générale que la suppression des cotisations salariales couplée à la hausse de la CSG aurait lieu dès 2018.

C'est l'une des mesures phares du candidat Macron. Et sans surprise, elle sera mise en œuvre dès l'an prochain. Edouard Philippe a en effet confirmé ce mardi dans son discours de politique générale que les cotisations salariales de 3,15% de la rémunération brute seraient supprimées dès 2018. Mesure qui sera financée par une hausse de la CSG de 1,7 point.

Cette mesure, a déclaré le Premier ministre rendra du pouvoir d'achat "à plus de 20 millions d’actifs. Cela représente 250 euros par an au niveau du SMIC". "Nous augmenterons aussi la prime d’activité, car le message aux Français est clair: le travail doit payer", a-t-il précisé.

Cette mesure sera bénéficiaire pour la très grande majorité des salariés. En revanche, elle impactera négativement 60% des retraités, c'est-à-dire ceux qui touchent une pension supérieure à 1200 euros. Ce qui avait suscité des critiques, notamment dans l'opposition.

J.M.