BFM Business

Salaire des enseignants: augmentation contre réforme des statuts?

Il n'y aura pas de discussions salariales à proprement parler pendant les négociations sur le métier d'enseignant, a déclaré Vincent Peillon

Il n'y aura pas de discussions salariales à proprement parler pendant les négociations sur le métier d'enseignant, a déclaré Vincent Peillon - -

Le ministre de l’Education a annoncé ce 11 décembre des discussions sur les salaires des enseignants. Mais le versement effectif n’est pas près d’intervenir, et il devrait être soumis à conditions.

Le ministre de l'Education lance ce lundi 10 décembre 2012 sa campagne de recrutement de 43 000 nouveaux enseignants, annoncée fin septembre. Vincent Peillon s'est dit prêt à ouvrir en janvier "une grande négociation" sur le métier, une négociation qui inclurait "évolution de carrière, temps de travail et revalorisation". Pour l'UMP, ces déclarations sont "en contradiction totale avec les arbitrages budgétaires" du Premier ministre. Mais le gouvernement ne s'apprête pas augmenter les profs de sitôt.

Une augmentation en échange d'un changement du statut des enseignants

"Cette question de revalorisation, c'est un vrai sujet (...) si nous pouvons faire mieux, nous ferons mieux". Une déclaration plutôt vague formulée par Vincent Peillon ce lundi.

Il était plus précis la veille, dans le Journal du Dimanche, où il précisait "lorsque nous aurons les moyens". L'augmentation de la rémunération des professeurs ne semble donc pas être pour demain.

Le ministre de l'Education a d'ailleurs indiqué qu’il n’y aurait pas de "discussions salariales" à proprement parler. Cette grande négociation sur la refondation du métier d'enseignant abordera surtout les contenus, le développement de carrière, et le temps de travail. Le message est clair: pas question donc d'augmenter les profs sans contrepartie.

Et de citer en exemple les professeurs allemands qui sont, certes, mieux payés qu'en France, mais travaillent en moyenne 7 à 10 heures de plus dans le secondaire, et enseignent souvent deux disciplines.

C'est tout le statut actuel de l'enseignant qui semble donc sur la sellette, un statut qui date de 1950.

Delphine Liou