BFM Business

Richard Branson s'exile dans un paradis fiscal

Le fondateur de Virgin, Richard Branson, officialise son installation dans les Îles Vierges britanniques, un paradis fiscal.

Le fondateur de Virgin, Richard Branson, officialise son installation dans les Îles Vierges britanniques, un paradis fiscal. - -

Le fondateur de Virgin va installer sa résidence principale sur sa propriété dans les Îles Vierges britanniques. Pas question d'exil fiscal pour autant, assure-t-il, mais une passion pour cette région.

Réputé pour ses œuvres de charité, le milliardaire s'exile dans un paradis fiscal. Richard Branson a officialisé son installation sur l'Ile de Necker, où il vit déjà en réalité depuis sept ans. La décision ne pouvait pas passer inaperçue. Le Sunday Times du 13 octobre s'est ainsi emparé de l'histoire.

Le fondateur de Virgin a donc dû se fendre d'une explication sur son blog ce lundi 14 octobre. Ce n'est pas pour des raisons fiscales qu'il s'exile, mais pour son amour des Iles Vierges britanniques, assure-t-il.

After 40 years building companies & creating jobs in the UK, I now live on Necker working on building not-for-profits http://t.co/EcgCRFWBlS
— Richard Branson (@richardbranson) October 13, 2013

Il a jeté son dévolu plus particulièrement sur l'Ile de Necker, qu'il a racheté il y a 34 ans, quand il avait 29 ans, explique-t-il. Depuis, "nous avons construit notre maison, un endroit où ma famille et moi parvenons à vraiment nous relaxer". "Je peux faire du kitesurf, jouer au tennis, nager, faire du pilates ou simplement jouer", s'enthousiasme Richard Branson.

A ceux qui trouveraient l'argument un peu court, il répond que c'est une manière de préserver sa santé, et donc de rester actif après avoir passé 40 ans de sa vie à travailler jour et nuit pour des entreprises qu'il a monté de toute pièce souligne-t-il.

Des groupes qui ont permis de créer des dizaines de milliers d'emplois et de générer des centaines de millions d'euros d'impôts, "et continueront de le faire", conclut-il.

Caroline Morisseau et BFMbusiness.com