BFM Business

Retraites: Woerth dément tout arbitrage sur les hauts revenus

Le ministre du Travail Eric Woerth a affirmé mercredi que les modalités de la cotisation sur les hauts revenus prévue par le gouvernement pour financer une partie de la réforme des retraites n'étaient pas arbitrées. /Photo prise le 26 mai 2010/REUTERS/Phi

Le ministre du Travail Eric Woerth a affirmé mercredi que les modalités de la cotisation sur les hauts revenus prévue par le gouvernement pour financer une partie de la réforme des retraites n'étaient pas arbitrées. /Photo prise le 26 mai 2010/REUTERS/Phi - -

PARIS - Les modalités de la cotisation sur les hauts revenus prévue par le gouvernement pour financer une partie de la réforme des retraites ne sont...

PARIS (Reuters) - Les modalités de la cotisation sur les hauts revenus prévue par le gouvernement pour financer une partie de la réforme des retraites ne sont pas arbitrées, a dit mercredi le ministre du Travail Eric Woerth.

Des médias français ont affirmé mardi, citant des sources gouvernementales, que cette taxe s'appliquerait aux Français touchant plus de 11.000 euros par mois et concernerait environ 100.000 foyers.

"Quand on est dans ce type de réformes (...) c'est souvent des infos anciennes qui commencent à ressortir donc je ne peux absolument pas valider ce type d'information", a dit Eric Woerth en marge d'une rencontre avec des étudiants à Paris.

"Il y aura une cotisation sur les hauts revenus, elle concernera tous les revenus, pas uniquement les revenus salariaux (...) Les revenus du capital comme les revenus du travail", a-t-il ajouté.

"Nous n'en avons pas encore fixé les modalités."

Le chiffre de 11.000 euros n'est "pas arbitré" ni "décidé", a assuré le ministre en charge de la réforme, ajoutant : "Ce n'est pas la presse qui fait la réforme."

Clément Guillou, édité par Yves Clarisse