BFM Business

Pourquoi les PME allemandes sont si performantes?

En 2011, Angela Merkel prononçait un discours à l'occasion d'un meeting de son parti en hommage au Mittelstand, la "colonne vertébrale de l'économie allemande".

En 2011, Angela Merkel prononçait un discours à l'occasion d'un meeting de son parti en hommage au Mittelstand, la "colonne vertébrale de l'économie allemande". - -

Avant les élections législatives en Allemagne, dimanche 22 septembre, BFM Business décrypte les traits saillants de la vie économique et sociale. Ce 17 septembre, focus sur le Mittelstand, le tissu de PME qui participe au succès de l'économie outre-Rhin.

Les Allemands élisent dimanche 22 septembre leurs députés. L'occasion pour BFM Business de se pencher cette semaine sur différents aspects de l'économie allemande, ses forces, ses faiblesses, ses particularités. Après le chômage partiel lundi, focus sur la force exportatrice de notre voisin outre-Rhin.

L’Allemagne est la championne du monde des exportations, une puissance de feu qui s’appuie sur un réseau de PME spécialisées et familiales, le Mittelstand, parti très tôt à la conquête des marchés mondiaux.

On les appelle "les champions cachés". Des leaders mondiaux inconnus du grand public car ils opèrent dans des niches, mais des niches rentables. Ce sont par exemple le fabricant de colles industrielles Delo, ou le fabricant de portes automatiques Dorma. Ces entreprises de taille moyenne conçoivent des produits à haute valeur ajoutée, dans des secteurs pourtant globalisés comme l'automobile, la chimie, la construction mécanique.

Un parfum de paternalisme

Elles sont la colonne vertébrale de l’économie allemande. La quasi-totalité des 3,6 millions d’entreprises enregistrées de l'autre côté du Rhin en font partie. Elles créent les deux tiers des emplois, soit 15, 5 millions d’employés, et recrutent 80% des jeunes en formation.

Leur particularité: elles sont souvent familiales et ne sont pas cotées en Bourse. Elles sont donc hermétiques aux caprices des marchés et ne dépendent que de l’engagement de leur propriétaire et des banques locales et régionales.

Selon Isabelle Bourgeois, économiste au Centre d'information et de recherche sur l'Allemagne contemporaine (Cirac), les clés de leur succès sont "le sens des responsabilités [de leurs dirigeants], leur goût de la performance, leur amour du travail bien fait et leur respect des collaborateurs".

Alors certes, un parfum de paternalisme flotte parfois sur le Mittelstand; Mais le résultat est là : environ 1.300 PME sont devenues des leaders mondiaux de leur secteur.

Delphine Liou