BFM Business

Pierre Moscovici est "fier" de sa première année à Bercy

Pierre Moscovici a répondu aux critiques, lundi 14 mai.

Pierre Moscovici a répondu aux critiques, lundi 14 mai. - -

Le ministre de l'Economie et des Finances a répondu aux critiques, mardi 14 mai. Il s'est dit "fier" au regard de l'année écoulée.

Il est souvent reproché à Pierre Moscovici de ne pas assez faire entendre sa voix. Du coup, les critiques pleuvent sur le ministre de l'Economie et des Finances, provenant parfois d'autres ministres.

Outre Arnaud Montebourg, avec qui ses relations ont toujours été fraiches, la dernière pique en date est venue de Laurent Fabius, mardi 14 mai. Le ministre des Affaires étrangères, en déclarant que Bercy avait "besoin d'un patron", a encore fragilisé la position de l'ex-directeur de campagne de François Hollande.

Du coup, Pierre Moscovici a réagi: "quand je regarde cette année (...) je suis fier d'être ministre de l'Economie et des Finances", conforme à la "feuille de route" donnée par François Hollande.a-t-il déclaré sur RFI.

Moscovici répond à Fabius

Avant de répondre indirectement à son homologue du Quai d'Orsay: "Je me suis fait une règle de ne pas du tout commenter ce que font d'autres membres du gouvernement, de ne pas investir leur champ de compétence". D'autant, a-t-il poursuivi, "que je suis un homme de gauche et que ce n'est pas la logique patronale qui m'intéresse, la logique d'entreprise, oui".

Rien, en revanche, à propos des déclarations de Ségolène Royal. Cette dernière avait réclamé, la veille, une restructuration à Bercy.

Interrogé sur le nombre de ministres cohabitant à Bercy, Pierre Moscovici a évacué: "ce qui compte, c'est qu'on tire dans le même sens".

>> A voir aussi - Pourquoi Bercy a tant (ou trop) de ministres?

Y.D.