BFM Business

Pierre Moscovici en croisade contre la fraude fiscale

Pierre Moscovici était l'invité de BFMTV-RMC, ce mercredi 23 janvier.

Pierre Moscovici était l'invité de BFMTV-RMC, ce mercredi 23 janvier. - -

Invité de BFMTV-RMC, mercredi 23 janvier, Pierre Moscovici a confié qu'il attendait "plusieurs milliards d'euros" du nouveau plan contre la fraude fiscale, qui sera dévoilé prochainement.

Pierre Moscovici n’a pas tardé à réagir après la diffusion de chiffres, mardi 22 janvier, concernant la fraude fiscale, qui pourrait atteindre 60 à 80 millions d’euros. Invité ce mercredi de BFMTV-RMC, le ministre de l’Economie et des Finances a réaffirmé son intention de lutter contre cette pratique : "Avec Jérôme Cahuzac, nous avons lancé un programme ambitieux contre la fraude fiscale. Nous voulons que cela rapporte plusieurs milliards d’euros." Pour lui, il faut avant tout "renforcer l’efficacité de l’administration."

Le ministre a également levé un coin de voile sur le contenu du fameux plan, admettant que les fraudes à la TVA et l’impôt sur les sociétés étaient les principales concernées.

Le taux de TVA ne dépassera pas 20%

Toujours au chapitre fiscal, Pierre Moscovici s’est attardé sur la taxe sur les hauts revenus, récemment retoquée par le Conseil constitutionnel. Tout en faisant mystère des intentions gouvernementales : "la taxe à 75% , qui est une contribution exceptionnelle pour le redressement du pays(…) sera réaménagée. Dans peu de semaines, vous saurez comment nous maintenons à la fois l’objectif, le principe, l’esprit d’une contribution exceptionnelle." Interrogé sur le maintien d’un taux à 75%, il a semblé gêné aux entournures, affirmant qu’il y avait "plusieurs options sur la table".

Pierre Moscovici a, par contre, exclu catégoriquement l’hypothèse d’un taux de TVA supérieur à 20%, confirmant l’aspiration du gouvernement à clamer le jeu en matière de fiscalité : "Nous avons beaucoup bougé, je suis favorable à plus de stabilité", a-t-il déclaré.

Yann Duvert