BFM Business

Pierre Gattaz demande à Manuel Valls de "mettre le turbo"

Pierre Gattaz propose des pistes pour faire sauter les freins à l'embauche.

Pierre Gattaz propose des pistes pour faire sauter les freins à l'embauche. - Bertrand Guay - AFP

Le président du Medef estime, dans un entretien au Parisien ce 16 septembre, que Manuel Valls doit aller plus vite et plus fort dans les réformes.

Le torchon brûle entre Pierre Gattaz et Manuel Valls. Alors que le Premier ministre, lors de l'Université d'été du Medef, a tapé du poing sur la table en demandé aux entreprises de "faire plus et plus vite" sur le pacte de responsabilité, ce 16 septembre c'est au tour du président de l'organisation patronale de tacler le Premier ministre.

Il l'appelle, dans un entretien au Parisien, à "aller plus vite et plus fort" dans les réformes, alors que Manuel Valls va présenter sa politique générale dans cet après-midi. Il ne faut "pas attendre un maximum de trois, il faut mettre le turbo".

Travailler le dimanche et le soir

Pierre Gattaz affirme qu'il y a des freins à l'embauche qui sont facilement évitables. Il cite notamment les pistes de réflexions "Comment relancer la dynamique de création d’emplois en France ?"qui ont été dévoilées dimanche soir par Les Echos. A savoir, notamment, autoriser le travail le dimanche et après 21 heures."En France, il y a cinq millions de chômeurs… Si on leur propose de travailler de 21 heures à minuit en étant doublement ou triplement payés, c’est toujours mieux que rien, non ? Ouvrons le débat".

Il réaffirme également sa volonté d'assouplir la législation sur le temps de travail. Selon Pierre Gattaz, les 35 heures ne sont plus d'actualité. "Je ne dis pas qu’il faut travailler 48 heures par semaine. Mais si des sociétés ont besoin de travailler 40 heures et d’autres 32 heures hebdomadaires, il faut les laisser s’organiser".

D. L.