BFM Business

Moscovici constate une "amélioration spectaculaire" en Grèce

Pierre Moscovici s'est félicité de l'évolution du dossier grec.

Pierre Moscovici s'est félicité de l'évolution du dossier grec. - Thierry Charlier - AFP

Le commissaire européen aux Affaires économiques s'est félicité de l'évolution positive du dossier grec, alors que le pays va prochainement faire son retour sur les marchés.

Le commissaire européen aux affaires aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, s'est félicité ce mardi à Athènes de "l'amélioration spectaculaire" de la situation en Grèce, qui permet au pays de "revenir progressivement" sur les marchés.

La Grèce émet en effet ce mardi une obligation à cinq ans, une première après une absence de trois ans du marché obligataire et la preuve de l'amélioration de la confiance qu'espère susciter le pays endetté.

"Je voudrais aujourd'hui (mardi) envoyer un message: nous voyons une amélioration spectaculaire de la situation de la Grèce", a indiqué Pierre Moscovici, cité dans un communiqué de la Présidence, lors d'un entretien avec le président de la République hellénique Prokopis Pavlopoulos.

Le commissaire s'est également félicité de l'accord trouvé avec le Fonds monétaire international (FMI), qui, la semaine dernière, s'est dit prêt à participer au programme grec en cours jusqu'en juillet 2018.

Poursuivre "des efforts importants"

"La Grèce a voté 140 mesures (pour le redressement de son économie), le pays se trouve actuellement en excellente position, le FMI en est aussi d'accord", a dit le commissaire qui doit s'entretenir dans la journée avec le Premier ministre Alexis Tsipras.

"Le pays revient progressivement sur les marchés, donc nous sommes dans une nouvelle phase des relations entre la Grèce (d'une part) et l'Union européenne (UE) et la communauté internationale (d'autre part)", a souligné le commissaire, tout en soulignant qu'"il faut encore oeuvrer pour achever le programme" et poursuivre "des efforts importants".

Sur fond de prévisions budgétaires positives pour 2017, le pays tablant sur la fin de la récession et sur une croissance de 2,1% pour cette année, le gouvernement de gauche d'Alexis Tsipras a annoncé lundi le retour sur le marché obligataire.

Selon le ministère grec des Finances, une obligation à cinq ans, assortie d'un coupon à 4,75% sera émise mardi dans la journée. L'opération se fera surtout sous forme d'échange puisque le gouvernement a proposé lundi aux porteurs de titres de 2014 de les rapporter, contre 102,6% de leur valeur nominale.

Y.D. avec AFP