BFM Business

Moody’s trouve que la France aide trop l’Europe

La France a des engagements démesurés vis-à-vis de ses partenaires européens, dit Moody's

La France a des engagements démesurés vis-à-vis de ses partenaires européens, dit Moody's - -

L’agence de notation a retiré à la France son AAA pour la rétrograder d’un cran à AA1. En cause : la participation de la France au fonds de soutien des pays en difficulté, que Moody’s juge trop importante.

La France à nouveau dégradée. Après Standard & Poor's en janvier, Moody's ! La note de la dette souveraine de la France passe, donc, de AAA à AA1. Parmi les raisons de cette dégradation, stipule le communiqué publié par Moody’s, l’ampleur des engagements français envers la zone euro.

La facture européenne est devenue trop lourde pour la France. C'est l'un des principaux arguments invoqués par l’agence de notation. Elle souligne que les engagements de la France et de l'ensemble du système bancaire n'ont cessé d'augmenter vis-à-vis des pays périphériques, et qu'ils sont aujourd'hui trop importants, disproportionnés.

Pour Moody's, cette facture est d'autant plus problématique que la France ne dispose pas comme d'autres pays, d'une Banque centrale européenne à même d'intervenir en cas de problème. L'agence de notation critique donc ouvertement l'inaction de la BCE, le fait qu'elle se refuse à intervenir directement sur la dette d'un pays, comme le font la Réserve fédérale américaine (Fed) ou la Banque centrale d'Angleterre. Un argument face auquel la France n'a finalement aucune prise.

Caroline Morisseau