BFM Business

Marque employeur : quel retour sur investissement ?

-

- - -

Les candidats ne postulent pas par hasard. Selon L'étude Randstad sur la marque employeur qui sort cette semaine, ils sont même bien renseignés sur l'image des entreprises auprès desquelles ils postulent.

Ce matin Michel doit travailler sur la marque employeur de son entreprise. « La barbe »,  marmonne-t-il, les opérations de communication à la noix sont arrivées jusqu'à moi.

Il faut dire que la marque employeur est devenue un enjeu clé. Selon une étude récente d'EY : les investissements explosent. En 2017 : plus d'un milliard d'euros ont été dépensés en France par les entreprises, rien que pour la promotion de leur propre marque auprès de potentiels collaborateurs.

Des sommes colossales qui servent à quoi ? « A faire plaisir à la direction », selon Michel qui commence par faire une liste de mots clés à utiliser dans sa présentation power point : salarié, client , bien être, raison d'être, valeurs, culture d'entreprise. « Vous les prenez, vous secouer, vous lancez une web série sur internet dans laquelle vous racontez le quotidien des salariés et le tour est joué », explique-t-il.

Michel pense clairement que pour embaucher c’est illusoire de vouloir emballer l'entreprise comme bonbon.« Pour attirer des collaborateurs, il faut tout simplement augmenté les salaires, ça sera plus efficace que des grands discours sur l'ADN de la boite », explique-t-il.

Hausse de CV reçus 

Alors Michel a-t-il raison de s'attaquer comme ça violemment à la marque employeur ? Les données de l'étude Randstad sur le sujet, qui sort ces jours-ci et que nous allons décortiquer une bonne partie de la semaine lui donne tort. Pourquoi ?

> parce que 62% des candidats font des recherches sur l'entreprise avant de candidater, notamment sur les réseaux sociaux.

> parce que les entreprises qui ont une image positive reçoivent deux fois plus de candidatures que les autres.

> et pourtant les entreprises qui ont mauvaises réputations tentent tout pour recruter : elles payent en moyenne 10% de plus que les autres.

Alors convaincu ? Je vais plus loin. Les entreprises qui ont investi dans le parcours candidat, c'est à dire qui ont a cœur de bien traiter ceux qui leur envoie des CV ont augmenté la qualité de leur recrutement de 70% par rapport aux autres.

Conclusion : Il semble qu'en matière de retour sur investissement, les preuves soient claires. Ce n'est pas investir dans la marque employeur qui est jeter l’argent par les fenêtres. En revanche, faire une campagne de recrutement sans chercher à séduire ses futurs potentiels collaborateurs, ça c'est vraiment du gâchis.