BFM Business

Macron aux entrepreneurs: "S'expatrier où? À Londres? Bon courage!

Emmanuel Macron veut briser les clichés sur les entrepreneurs tricolores

Emmanuel Macron veut briser les clichés sur les entrepreneurs tricolores - Thomas Samson - AFP

Le ministre de l'Économie a, devant des patrons de start-ups, tenu à casser le cliché qui voudrait que l'entrepreneur français doive s'expatrier pour réussir. Non sans profiter de l'actualité sur le Brexit.

Emmanuel Macron a insisté samedi sur la nécessité de "casser cette idée reçue" parmi l'entrepreneuriat français selon laquelle il faudrait s'expatrier pour réussir: "S'expatrier où? A Londres? Bon courage!", a déclaré le ministre de l'Économie au salon parisien Viva Technology.

"Ce n'est pas à une politique publique de faire de la France la terre de l'innovation et de la réussite. C'est le choix des entrepreneurs", car ce sont eux qui "font le pays aussi", qui changent sa culture et la transforment, a estimé le ministre lors d'une conférence sur les conditions du développement des start-ups en France.

La France numéro un pour les start-ups

"Tant qu'il y aura des chefs de grandes entreprises, ou des entrepreneurs qui auront dans leur tête l'idée qu'on ne peut pas réussir dans ce pays, qui diront du mal de la France, qui iront s'installer, pour des raisons de fiscalité personnelle, parfois en ayant mal calculé, à l'étranger, nous essaierons d'imprimer ce message", a-t-il ajouté.

La France est aujourd'hui "le numéro un en Europe continentale" en termes de création de start-up, avec "au moins 1.000 start-up" créées par an depuis deux ans, a souligné Emmanuel Macron, tout en reconnaissant que la difficulté, pour la plupart d'entre elles, était à présent de les faire grandir.

J.M. avec AFP