BFM Business

Loi Duflot: la grogne des professionnels de l'immobilier fait son effet

Les professionnels dénoncent le plan Duflot

Les professionnels dénoncent le plan Duflot - -

La FNAIM, Cafpi et Orpi se sont unis pour dénoncer le plan de Cécile Duflot, annoncent-ils ce mardi 9 juillet. Le gouvernement devrait décider de lâcher du lest concernant les agents immobiliers.

Les acteurs immobiliers s'unissent pour dénoncer les mesures du gouvernement. Trois acteurs - Cafpi, la FNAIM et Orpi - ont décidé de communiquer ensemble aujourd'hui, mardi 9 juillet. Une bataille rangée contre le plan de Cécile Duflot, la ministre du Logement.

Il y a quelques semaines déjà, la FNAIM avait décidé de boycotter le gouvernement. Elle ne lui transmet plus ses statistiques en vue de l'encadrement des loyers. Une mesure apparemment indolore pour le gouvernement mais qui a, semble-t-il, porté ses fruits.

Au ministère du Logement le message est clair, le boycott organisé par la FNAIM a fait beaucoup de bruit. Mais pour eux, ce n'est pas un problème. "Les données de ce réseau ne sont pas indispensables", a assuré un porte-parole. Pas au point d'empêcher le gouvernement d'encadrer les loyers en tous cas.

La FNAIM reçue au ministère

Pour autant, ce boycott semble malgré tout fonctionner. Les dirigeants de la FNAIM ont été reçus à plusieurs reprises au ministère, ces dernières semaines. Et le gouvernement serait prêt à lâcher du lest, nous a-t-on expliqué du côté des agents.

Oui, le gouvernement va encadrer les honoraires mais sans doute de manière un peu plus souple à l'égard des agents. Non, il ne limitera pas le mandat d'exclusivité à trois mois comme il l'envisageait. Les agents immobiliers sont, semble-t-il, en train de marquer quelques points avant la bataille qui se jouera à l'automne face aux députés.

Caroline Morisseau