BFM Business

Les retards de paiement s'envolent de 56% en France avec la crise du coronavirus

Selon notre nouveau tracker Sidetrade - BFM Business sur les retards de paiement des entreprises, qui s’appuie sur l’analyse statistique de 26 millions de factures, les factures impayées explosent avec la crise.

La mise à l'arrêt de pans entiers de l'économie à cause du confinement accentue-t-il le problème récurrent des retards de paiement inter-entreprises? 

La généralisation de prêts massifs de liquidités à travers le PGE (prêts garantis par l'Etat) et les injonctions du gouvernement pour plus de solidarité, ont-ils trouvé écho chez les entreprises vis-à-vis de leurs fournisseurs?

Pour apporter des réponses objectives à ces interrogations, Sidetrade, en partenariat avec BFM Business, lance la publication du premier "tracker sur les retards de paiement des entreprises*" qui sera publié semaine après semaine.

Cet outil sera en libre accès pour l’ensemble des décideurs du privé et des pouvoirs publics et sera publié chaque semaine sur le site de BFM Business. Vous pouvez également suivre en direct l'évolution de la courbe sur cette page pays par pays. 

Evolution des factures impayées en France
Evolution des factures impayées en France © Sidetrade-BFM Business

Le taux de factures impayées passe de 19% à 30%

Pour cette première édition, le constat est sans appel. Malheureusement, les retards de paiement en France s'envolent de 56% depuis le 11 mars. Un bond exceptionnel, comme le souligne notre partenaire Sidetrade.

Concrètement, du 1er janvier au 11 mars 2020, la moyenne des factures impayées avec plus de 10 jours de retard se situait sur une moyenne autour de 19,25%. A compter du 11 mars 2020, la courbe des factures impayées affiche une dégradation très importante pour atteindre 30% au 13 avril 2020, soit une croissance de +56%.

En extrapolant ces chiffres constatés au 13 avril 2020 (portant sur plus de 11,3 milliards d'euros de crédit inter-entreprises dont 3,4 milliards de factures impayées) à l’ensemble du crédit inter-entreprises en France (700 milliards d’euros), le montant total de ces impayés serait, au 13 avril 2020, de 210 milliards d’euros (30% de factures impayées).

Habituellement, ces mêmes retards se situent autour de 135 milliards d’euros, soit un impact de 75 milliards d’euros de trésorerie en moins pour les entreprises subissant ces retards de paiement.

+80% d'impayés en Italie

Les entreprises françaises ne sont évidemment pas les seules à subir cette dégradation. Le montant des retards de paiement s’envole ainsi de +80% en Italie, selon notre tracker. Elle atteint +52% en Espagne ou encore +44% en Belgique.

*Le tracker Sidetrade – BFM Business restitue, semaine après semaine, l’évolution des comportements de paiement de plus de 3,7 millions d’entreprises au sein de six pays européens (France, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Belgique, Pays-Bas). Sidetrade a analysé, depuis le 1er janvier 2020, plus de 26 millions de factures totalisant 54 milliards d’euros de transactions inter-entreprises. 

Olivier Chicheportiche