BFM Business

Les Français rêvent de réformes plus ambitieuses  

Les Français sont plus optimistes sur le redressement économique de la France mais veulent que les réformes s'accélèrent

Les Français sont plus optimistes sur le redressement économique de la France mais veulent que les réformes s'accélèrent - Frederick Blisson - Flickr - CC

Les Français se montrent un peu plus confiants dans l'avenir, selon le baromètre Odoxa pour BFM Business publié ce jeudi 5 février. A une écrasante majorité ils souhaitent que le gouvernement aille plus loin dans ses réformes, notamment sur le prélèvement de l'impôt à la source.

La légère embellie de la popularité de François Hollande se reflète dans le moral des Français. Alors que le président de la République s'apprête, ce jeudi 5 février, à prendre la parole pour sa conférence de presse, le dernier baromètre Odoxa (*) pour BFM Business Challenges et Aviva, publié ce même jour, montre que le regain d'optimisme se poursuit.

Ainsi à la question "depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus confiants ou moins confiants concernant l'avenir de la situation économique en France?", 73% des Français se disent "moins confiants" et 26% "plus confiants".

De fait, le pessimisme des Français ne cesse de s'éroder, mois après mois depuis novembre 2014, souligne Odoxa qui note que l'indice de moral, c'est-à-dire le solde entre les Français pessimistes et optimistes, atteint son plus haut niveau depuis juin 2014 à 47 points.

Reformer le marché du travail et les retraites

Néanmoins, si le moral des Français s'améliore, la partie est loin d'être gagnée pour autant pour François Hollande. Les électeurs attendent plus de sa part.

Toujours selon le baromètre Odoxa, 82% des Français souhaitent que le président aille plus loin dans les réformes liées au marché du travail, les retraites ou les règles d'indemnisation chômage. Pour rappel, en juin 2013, ce chiffre n'était que de 74%.

Au chapitre des réformes les plus souhaitées par les Français, le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu arrive en tête, étant cité dans 43% des cas comme étant l'une des trois réformes prioritaires. Autre réforme fortement voulue par les électeurs: rendre les indemnités chômage dégressives pour accélérer le retour à l'emploi (41%). La réduction du nombre de fonctionnaires (35%) arrive en troisième position.

Enfin, les Français sont pour le moins dubitatifs sur l'action de François Hollande. 8 Français sur 10 pensent ainsi que François Hollande ne parviendra pas à redresser la situation économique de la France avant la fin de son quinquennat. Au président de la République de déjouer les pronostics.

*L'enquête a été réalisée par Internet sur un échantillon représentatif de 1008 personnes de la population française âgée de 18 ans et plus via la méthode des quotas, entre le 29 et 30 janvier 2015.

J.M.