BFM Business

Les entreprises allemandes aiment la France mais...

La France et l'Allemagne vont célébrer le cinquantenaire du Traité de l'Elysée, mardi 22 janvier.

La France et l'Allemagne vont célébrer le cinquantenaire du Traité de l'Elysée, mardi 22 janvier. - -

A l'heure de la célébration de la relation franco-allemande, de nombreuses entreprises traversent le Rhin pour s'implanter dans l'Hexagone. Elles critiquent cependant le modèle français.

La France et l'Allemagne vont célébrer, mardi 22 janvier, les 50 ans du Traité de l'Elysée. Une commémoration des relations franco-allemandes, qui se traduisent également par la force des échanges économiques entre les deux pays. Il suffit pour s'en convaincre de voir le nombre d'entreprises allemandes sur le sol français.

Il y a plus de 2 500 filiales françaises d'entreprises allemandes. Elles génèrent plus de 300 000 emplois sur le territoire national. La plupart est industrielle. Il s'agit de vendre des composants qui servent à l'automobile, l'aéronautique, ou des machines-outils. Il s'agit aussi d'assurer le service après-vente technique. Pour pourvoir à ces postes, les chasseurs de tête disent chercher en ce moment en France des ingénieurs et techniciens qui parlent allemand. Mais il en manque, dit-on.

Fin décembre, la Chambre de commerce franco-allemande avait sondé ces filiales allemandes en France. De plus en plus d'entre elless se disaient insatisfaites de l'environnement. Leur principal grief portait sur la rigidité du marché du travail. Sur ce point, l'accord du 11 janvier dernier entre partenaires sociaux a de quoi les rassurer.

Mathieu Jolivet