BFM Business

Les députés désavouent Valls sur le coût des élections 

Les dépenses électorales s'élèveront à 236 millions pour 2015

Les dépenses électorales s'élèveront à 236 millions pour 2015 - José Torres-AFP

A l'occasion de l'examen du budget, les députés devraient rejeter, ce lundi, la suppression de l'envoi de la propagande électorale par la poste au profit d'internet. Un projet auquel tient pourtant Manuel Valls. Le gouvernement pourrait faire une nouvelle tentative en seconde lecture.

Lundi 3 novembre, les députés examineront en séance le projet de budget du ministère de l'Intérieur consacré aux élections. Celui-ci devrait être amputé d'une disposition pourtant voulue par le gouvernement : supprimer l'envoi par la poste au domicile des électeurs des professions de foi des candidats aux élections pour les mettre sur internet. Le Sénat qui sera ensuite saisi du projet devrait lui faire subir le même sort. 

Seconde tentative

La mesure devait pourtant permettre d'économiser plus de 130 millions d'euros l'an prochain à l'occasion des élections cantonales et régionales. Cela devrait donc être un petit camouflet pour Manuel Valls.

Ministre de l'Intérieur, l'actuel Premier ministre avait déjà tenté de la faire adopter pour les élections européennes de 2014, avant d'ici renoncer devant l'hostilité des parlementaires, gauche et droite confondues. 

Une nouvelle fois cette année, les élus manifestent leurs réticences. Ainsi, le député PS Romain Colas, rapporteur des crédits de la Place Beauvau, " s'interroge sur la réinscription de cette mesure dans le projet de loi de finances. Le redécoupage des circonscriptions cantonales et la réforme de la carte régionale ne créent pas un contexte favorable pour procéder à la dématérialisation de la propagande électorale".

Pour une majorité d'élus, ce n'est donc jamais le moment. Le gouvernement étudie pourtant la possibilité de rétablir la mesure lors du vote en seconde lecture à l'Assemblée. 

Plus que la présidentielle

Globalement, les crédits consacrés aux élections en 2015 devraient donc être légèrement réévalués si la dématérialisation de l'envoi de la propagande électorale n'est pas votée.

Dans le projet de budget initial, ils sont fixés à 236 millions d'euros dont 91,7 millions pour les Régionales de la fin d'année prochaine. La Présidentielle de 2012 avait coûté, elle, 200 millions d'euros

Le coût des élections en 2015:

> Cantonales: 85,5 millions d'euros

> Régionales: 91,7 millions

Source: ministère de l'Intérieur.

Patrick Coquidé