BFM Business

Les 35 heures seront-elles les victimes du rapport Gallois ?

Le rapport Gallois doit être remis le 5 novembre à Jean-Marc Ayrault

Le rapport Gallois doit être remis le 5 novembre à Jean-Marc Ayrault - -

Matignon a démenti l'information du Parisien du 25 octobre, affirmant que le rapport Gallois proposerait de supprimer la durée légale du temps de travail. Et d'en finir ainsi avec les 35 heures. Mise à jour le 25 octobre à 10H40.

C'est François Fillon qui va être content. Alors que l'ancien Premier ministre a fait de la suppression de la durée légale du travail son cheval de bataille pour la présidence de l'UMP, voilà que Louis Gallois ferait la même proposition dans son rapport qu'il doit remettre le 5 novembre au gouvernement.

C'est du moins ce que croit savoir Le Parisien/Aujourd'hui en France dans son édition de ce jeudi 25 octobre. En milieu de matinée, Matignon faisait savoir au nom de Louis Gallois qu'il était "erroné" de dire que le futur rapport allait prendre position sur les 35 heures....

Quoi qu'il en soit, après les débats sur une éventuelle augmentation de la TVA ou de la CSG pour compenser des baisses de charges, voilà une nouvelle polémique en perspective pour le gouvernement qui n'en avait pas vraiment besoin. On imagine la levée de bouclier des syndicats si la proposition est effectivement contenue dans le rapport.

Accords de branches

Car c'est tout simplement l'avenir des 35 heures qui est en question. Comme François Fillon, Louis Gallois proposerait de supprimer toute référence à une durée légale du travail. A la place, le temps de travail serait négocié par branche ou par entreprise. Des compensations salariales seraient accordées en échange.

Déjà, de nombreux accords permettent d'ailleurs de travailler au delà de 35 heures dans les entreprises de plus de 20 salariés.

Au sein même de la majorité, certains confient en privé qu'il est urgent d'assouplir la législation sur le temps de travail. Dans les entreprises, mais aussi dans la fonction publique.

BFM Business