BFM Business

Le risque de faillite de la Grèce est " très élevé"

BFM Business

Yannis Stournaras, ministre grec des Finances, a encore brandi le spectre d'une faillite de la Grèce, ce mardi 13 novembre. Devant son audition au Parlement européen de Bruxelles il a ainsi appelé ses interlocuteurs (et bien plus qu'eux) à prendre en compte les "limites" que peut supporter le pays.

"Nous devons faire attention.Je comprends qu'on fasse pression pour que la Grèce mette en oeuvre les mesures demandées en échange de l'aide mais maintenant le risque d'accident est très élevé", a-t-il déclaré.

Hier, les créanciers publics d'Athènes (Union européenne,FMI,BCE) se sont mis d'accord pour accorder un délai de deux à Athènes pour ramener son déficit public à 4,5% du PIB à l'horizon 2016 et non plus 2014. Ils ont toutefois remis à une prochaine réunion le versement d'une nouvelle tranche de l'aide financière de 31,4 milliards d'euros.

Mais le pays devrait pouvoir surmonter ses échéances de remboursement les plus proches. Le Trésor grec a, en effet, été autorisé à émettre davantage de dette à court terme. Ce qui lui permettra notamment de rembourser 5 milliards d'euros d'obligations qu'il lui faudra honorer le 16 novembre prochain. La faillite grecque n'est donc pas pour cette semaine.

BFMbusiness.com et AFP