BFM Business

Le poids de la dette a encore augmenté en France en 2017

La dette publique de la France représente 97% de son PIB, en hausse de 0,4% sur un an. Avec le Luxembourg, l'Hexagone est le seul pays de la zone euro à voir son ratio augmenter.

Quelque 2218,4 milliards d'euros, c'est le montant de la dette publique française fin 2017. Elle représente 97% du PIB, en hausse de 0,4 point par rapport à fin 2016. Cette hausse reste faible, néanmoins la France est le seul pays de la zone euro, avec le Luxembourg (+2,2 point), à voir le poids de sa dette s'alourdir, selon les données d'Eurostat. A noter cependant que la dette du Grand-Duché représente seulement 23,5% de son PIB.

Espagne, Italie et même la Grèce ont vu leur ratio baisser sur la même période. Chypre est de loin le pays qui a fait le plus d'efforts, réduisant le poids de la dette de 9%. Dans la zone euro il a diminué de 2,3 points.

La France parviendra à le faire dès 2018. Dans son programme de stabilité, envoyé à Bruxelles ce mois-ci, le gouvernement prévoit que la dette représentera 96,4% du PIB en fin d'année. 

En zone euro, la dette atteint 86,7% du PIB 

Dans la zone euro, la dette publique représente 86,7% du PIB, c'est plus que dans l'ensemble de l'Union européenne où elle atteint 81,6%. La France se situe au-dessus de ces moyennes, mais est loin d'afficher le plus haut ratio. La dette de la Grèce frôle les 180% de son PIB, quand celles de l'Italie et du Portugal dépassent les 120%. À l'inverse, le ratio de l'Estonie ne franchit pas la barre des 10%.

Le poids de sa dette n'empêche pas la France de se financer, car celle-ci est de bonne qualité. Les agences de notation financière lui accorde parmi leurs meilleures notes, donnant confiance aux investisseurs dans les capacités de l'État à respecter ses engagements.

Par ailleurs, les mesures de soutien à l'économie mises en place par la BCE ces trois dernières années ont fait chuter les taux sur les marchés. Résultat, la France emprunte à long terme à un taux de 0,84%, un niveau proche de celui de l'Allemagne (0,61%) qui est considérée comme le placement le plus sûr de la zone euro.

J.-C.C.