BFM Business

Le nombre de créations d'entreprises chute de 25% en mars

Dans certains pays, les défaillances d'entreprise réagissent beaucoup plus rapidement et beaucoup plus fortement que dans d'autres à une même variation de l'activité économique.

Dans certains pays, les défaillances d'entreprise réagissent beaucoup plus rapidement et beaucoup plus fortement que dans d'autres à une même variation de l'activité économique. - Pixabay

Le repli est particulièrement impressionnant du côté des entreprises classiques avec une baisse mensuelle de 30%, selon le pointage de l'Insee.

Nouvelle illustration de la chute brutale de l'activité en France. Le nombre de créations d'entreprises dévisse en mars avec -25,5% à 51.823, soit son niveau d'octobre 2017, selon les chiffres de l'Insee.

Le repli est particulièrement important dans les entreprises classiques avec -30% à 27.320 après +0,8% en février et les immatriculations de micro-entrepreneurs diminuent aussi fortement (-19,6% après -7,5%).

La baisse des créations de micro-entreprises serait même en réalité plus importante, car en raison de "difficultés techniques", certaines immatriculations d'entreprises individuelles de février, "notamment des immatriculations sous le régime du micro-entrepreneur", ont été comptabilisées en mars, a averti l'institut.

Tous les secteurs touchés

En mars 2020, le nombre de créations est en forte baisse dans tous les secteurs d’activité. La chute la plus lourde concerne l’hébergement et la restauration (-36,8%) ; la plus modérée, même si elle est nette, est dans l’information et la communication (-8,4%). Les secteurs qui contribuent le plus fortement à la diminution de l’ensemble des créations sont le commerce (contribution de -5,1 points), les services aux ménages (-3,9 points) et la construction (-3,4 points).

Sur les trois derniers mois, le nombre cumulé d’entreprises créées est en repli (-2,7% après +12,3% en février et +16,2% en janvier). Le secteur "transports et entreposage" est celui qui contribue le plus à cette baisse (-5.700 créations, soit une contribution de -2,6 points). Au sein de ce secteur, c’est dans les autres activités de poste et de courrier (incluant la livraison à domicile) que la baisse est la plus importante (-4.900 créations sur les trois derniers mois).

En données brutes, le nombre cumulé d’entreprises créées au cours des douze derniers mois est en hausse (+11,9%), mais l’effet du confinement est déjà perceptible avec un fort ralentissement par rapport au cumul sur douze mois en février (+15,4%).

Olivier Chicheportiche