BFM Business

Le MES risque de ne pas recapitaliser les banques espagnoles

Le MES devra attendre la mise en place du mécanisme de supervision bancaire européen avant de recapitaliser les banques espagnoles

Le MES devra attendre la mise en place du mécanisme de supervision bancaire européen avant de recapitaliser les banques espagnoles - -

Officiellement inauguré ce lundi 8 octobre, ce fonds de secours européen doit pouvoir recapitaliser directement les banques européennes. Mais des obstacles pourraient l'empêcher d'intervenir dans le cas des établissements espagnols.

Le MES (Mécanisme européen de stabilité) va enfin voir le jour. Les ministres des Finances de l'Eurogroupe se sont réunis ce lundi 8 octobre pour signer son acte de sa naissance. Ce nouveau pare-feu européen sera doté de 500 milliards d'euros. Parmi les grandes nouveautés, il pourra recapitaliser directement les banques sans passer par les Etats.

L'enjeu est ainsi clair: recapitaliser les banques sans alourdir la dette des pays et donc casser le lien par lequel des Etats se fragilisent un peu plus pour aider leur secteur bancaire. C'était d'ailleurs l'une des grandes avancées du sommet européen de juin dernier. Une avancée qui avait été négociée spécialement pour les banques espagnoles. Mais il n’est pas encore sûr que ces dernières puissent effectivement en bénéficier.

Deux obstacles à la recapitalisation

Pour cela, il faut d'abord que le nouveau dispositif de supervision bancaire européen soit mis en place car il s’agissait d’un préalable nécessaire à l’action du MES. L’entrée en vigueur de ce dispositif est prévue pour début 2013 mais l'Allemagne freine des deux pieds.

Deuxième obstacle: certains pays sont en train de revenir sur leurs engagements. Ces pays ne veulent pas que le MES viennent prêter directement à des banques qui étaient déjà en difficulté avant sa création, ce qui exclut de facto les banques espagnoles.

Autant dire que si l'Espagne finit par en bénéficier, ce ne sera pas avant plusieurs mois.

Caroline Morisseau