BFM Business

Le départ à la retraite sera repoussé au delà de 60 ans

-

- - -

Après un mois de concertation, le gouvernement a tranché: l'âge légal de départ à la retraite sera repoussé au delà de 60 ans. Selon un document d'orientation envoyé hier par e-mail aux partenaires sociaux, l'augmentation de la durée d'activité est le "socle d'une réponse durable et juste au déséquilibre des régimes de retraite".

Le ton est tout de suite donné: allonger la durée d'activité, c'est non négociable. Reste une question, comment ?

Soit les français devront cotiser plus longtemps, soit ils devront partir plus tard à la retraite. En l'occurrence après 60 ans. C'est cette seconde option que semble privilégier le gouvernement. Plus délicat politiquement, mais plus rentable à court terme.

Un second problème se pose alors: celui du financement de ces retraites. Les caisses sont vides, il faut trouver de l'argent. Et là l'idée du gouvernement est simple : on ne baisse pas les pensions, on n'augmente pas les cotisations. Et on fait participer tout le monde. Au passage, on montre que les salariés ne seront pas les seuls à faire des efforts, les plus aisés participeront aussi. Sous la forme d'une contribution supplémentaire de solidarité qui devrait s'appliquer aux les hauts revenus et aux revenus du capital.

Soulignons que cette contribution ne sera pas intégrée au bouclier fiscal.

Les syndicats jugent inacceptable l'augmentation de l'âge de départ à la retraite car selon eux, ce sont les salariés qui continueront à supporter tout l'effort. Ils attendent une grande mobilisation pour leur journée d'action syndicale le 27 mai prochain.

Une deuxième phase de concertation avec le ministre du Travail Eric Woerth, les syndicats et le patronat commencera demain mardi.

bourdinandco