BFM Business

Le CAC 40 va mieux et passe la barre des 5 000 points

-

- - ERIC PIERMONT / AFP

L'indice CAC 40 a gagné 26,54 points ce vendredi pour terminer à 5.019,26 points.

Le seuil des 5 000 points n'avait plus été atteint depuis le 5 décembre dernier. C'est désormais chose faite. La Bourse de Paris a terminé la semaine en hausse de 0,53%, animée par les bons chiffres de l'emploi américain et par des anticipations positives sur le front des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Au cours de la semaine écoulée, la cote a gagné 1,90%, et ses gains depuis début janvier atteignent désormais 6,10%.

Côté valeurs, le secteur bancaire était à la traîne: Société Générale a perdu 2,41% à 26,49 euros, Crédit Agricole a cédé 0,48% à 9,91 euros et BNP Paribas s'est effrité de 0,20% à 40,89 euros.

En revanche, le segment du luxe a poursuivi sur sa lancée, entraîné par les nouveaux résultats record de LVMH, et « par des rumeurs en matinée selon lesquelles la banque de Chine serait prête à baisser les taux d'intérêt pour relancer la croissance », selon Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant bleu Gestion. LVMH a gagné 1,75% à 284,65 euros, Kering a pris 1,99% à 446,20 euros et Hermes a grappillé 0,11% à 525,0 euros.

Airbus a pris 0,90% à 101,12 euros. Le consortium européen a annoncé être en discussions, sans en dévoiler la nature, avec la compagnie du Golfe Emirates à propos de sa commande de 36 A380, qui avait permis de pérenniser le programme.

A noter également le bond de JC Decaux après une nouvelle année record: le chiffre d'affaires a gagné 3,6% à 3,62 milliards d'euros en 2018. Résultat, l'action a bondi de 5,49% à 27,3 euros.

Les principales bourses européennes terminent dans le vert

Même tendance pour les principales bourses européennes qui terminent dans le vert. Ainsi l'Eurostoxx 50 a gagné 0,37%. La Bourse de Londres a clôturé en progression de 0,74%, se hissant à 7.020,22 points. La Bourse de Francfort a fini à l'équilibre, le Dax prenant 0,03% à 11.175,96 points. Zurich, Bruxelles et Amsterdam ont également terminé la semaine sur une note positive, entre +0,30% et +0.50%,

Fin de semaine dans le rouge en revanche pour Milan, -0,78%, Madrid, -0,41% et Lisbonne -0,27%.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,26% à 25.063,89 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a en revanche perdu 0,25% à 7.263,87 points. Un indice affaibli ce vendredi par un plongeon d'Amazon. L'indice élargi S&P 500 a pour sa part fini en hausse de 0,09% à 2.706,53 points.

« Les créations d'emploi aux Etats-Unis sont supérieures à ce qui était attendu, ce qui témoigne de la force continue de l'économie américaine et rassure les investisseurs », indique Daniel Larrouturou.

Autre bonne nouvelle venue encore d'Outre-Atlantique: l'activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis a repris de la vigueur en janvier, sa croissance s'étant accélérée contrairement aux attentes des analystes.

Par ailleurs, les dernières annonces concernant les tensions commerciales sino-américaines sont plutôt positives et rassurent les marchés. Donald Trump a estimé que « d'énormes progrès » avaient été réalisés cette semaine. Pékin parle « d'avancées importantes ».

Il y a encore plusieurs points à régler, la hache de guerre n'est pas encore définitivement enterrée mais "le marché attend des annonces prochaines sur un accord, sinon global au moins sur les grandes lignes", a ajouté l'analyste.

Sandrine Serais