BFM Business

La prime d'activité : un outil efficace

Un centre d'allocations familiales - Image d'illustration

Un centre d'allocations familiales - Image d'illustration - PHILIPPE HUGUEN / AFP

La prime d'activité revalorisée sera versée pour la première fois à partir de demain à tous ceux qui en ont fait la demande (5 millions de foyers peuvent y prétendre). Cette revalorisation est une des annonces fortes en faveur du pouvoir d'achat annoncée par Emmanuel Macron fin décembre. Et la Prime d'Activité est LE bon outil...

Les experts sont catégoriques : la Prime d'Activité est l'outil le PLUS EFFICACE pour lutter contre la pauvreté. Cette prime a été créé sous François Hollande en 2016. Elle est issue de la fusion de la prime pour l’Emploi, et du RSA Activité. Si elle intéresse tant, c’est d’abord parce qu’elle permet de cibler au mieux ceux qui en ont le plus besoin. Car contrairement au SMIC qui est individualisé, la Prime prend en compte l'ensemble des revenus du foyer. Par exemple un Smicard dont le conjoint a un salaire plus confortable n'en bénéficiera pas. « Cela peut paraître étonnant, mais 1.2 millions de salariés payés autour du SMIC se trouvent dans les 30% de foyers français les plus aisés », a prévenu Edouard Philippe. C’est pourquoi plus de 50% des smicards ne bénéficient pas de la Prime d’Activité.

Une cible plus large et plus pertinente que le SMIC

Ensuite, le spectre est plus large que le revenu minimum : pour être éligible, il faut gagner entre 0.5 et 1.5 SMIC...Un plafond qui vient d’être relevé (il était à l’origine à 1.2 SMIC) pour toucher 1.2 million de personnes en plus. A l’arrivée, 5 millions de foyers sont éligibles à la Prime d'Activité. Autre intérêt : le montant attribué est dégressif...Il est versé en fonction du profil du foyer. Par exemple une femme célibataire au SMIC avec deux enfants aura une Prime plus élevée qu'un couple sans enfant. Une dégressivité qui permet d'éviter les effets de seuil.

Zéro impact sur le coût du travail

Enfin, la Prime d'Activité ne coûte rien à l'employeur ! elle est versée par l'Etat. Elle n'augmente pas le coût du travail, et donc, n'a pas d'effets défavorables sur l'Emploi, contrairement au SMIC. L’économiste Gilbert Cette, qui préside le groupe d’expert indépendant sur le SMIC est catégorique : dans un pays où un salaire minimum est élevé en valeur absolu et en proportion du salaire médian (c’est le cas de la France), son augmentation augmenterait le coût du travail des personnes peu qualifiées, et in fine, détruirait de l’emploi. Ce groupe d’expert a d’ailleurs toujours recommandé d’utiliser le levier de la Prime d’Activité, plutôt que celui du SMIC, pour lutter efficacement contre la pauvreté.

La Prime d’Activité a en tout cas suscité un véritable engouement depuis l’annonce de sa revalorisation fin décembre. Les Caisses d’Allocations Familiales, qui sont en charge du versement, ont été submergées de questions. 7 millions de Français se sont rués ces dernières semaines sur le simulateur en ligne de la CAF - c'est 10 fois plus que d'habitude - pour voir s’ils étaient éligibles et quel montant leur serait versé.