BFM Business

La "bad bank" espagnole sera privée à au moins 55%

BFM Business

Le ministre de l'Economie Luis de Guindos, a dévoilé mercredi 3 octobre les grandes lignes de la "bad bank" espagnole, cette structure de défaisance qui doit regrouper les actifs immobiliers toxiques qui rongent le secteur bancaire espagnole.

Cette "bad bank" sera au moins détenue à 55% par des investisseurs privés. Le gouvernement compte sur la participation d'assureurs, d'investisseurs ainsi que des sept banques les plus solides de la zone euro.

Par ailleurs, le gouvernement a précisé que tous les actifs ne pourront être transféré dans ce fond: seuls les prêts immobilier supérieurs à 250 000 euros pour les prêts immobiliers et 100 000 euros pour les immeubles saisis

BFMbusiness.com et AFP