BFM Business

Réouverture des commerces: Le Maire assure "qu'aucun arbitrage n'est rendu"

"Il y a un conseil de défense à 9h et je peux vous dire que ce sont des conseils où chacun s'exprime avec beaucoup de liberté en exposant son point de vue" assure le ministre de l'Economie sur BFM Business.

Les commerces vont-ils rouvrir dès cette semaine? Les dernières informations laissent entendre que ce ne sera pas le cas, alors que le Premier ministre Jean Castex doit s'exprimer ce jeudi en fin de journée. Marc Fesneau, ministre chargé des Relations avec le Parlement, l'a d'ailleurs indiqué ce mercredi.

Mais Bruno Le Maire ne s'avoue pas vaincu. "Je vais dans quelques instants au conseil de défense, chacun présentera ses positions et on fera l'arbitrage" explique le ministre de l'Economie ce jeudi matin sur BFM Business, à l'occasion d'Impact PME, notre journée spéciale dédiées aux petites et moyennes entreprises. "Personne ne rend jamais les armes et on n'est pas en guerre les uns contre les autres" mais "on essaye de construire la meilleure position" poursuit le ministre.

"Moi je suis un peu stupéfait de voir tous les matins, avant même que le président de la République n'ait rendu ses décisions, certains qui pensent connaitre les positions du président de la République avant même qu'il ne les ait rendues" tance-t-il.

"Il y a un conseil de défense à 9h et je peux vous dire que ce sont des conseils où chacun s'exprime avec beaucoup de liberté en exposant son point de vue. (...) Et puis le Premier ministre et le président de la République rendent des arbitrages en fin de matinée qui seront annoncés par le Premier ministre en fin de journée", détaille-t-il.

"On est tous confrontés aux mêmes défis : lutter contre la propagation du virus, s'en débarrasser" poursuit-il.

Si Olivier Veran, le ministre de la Santé, avait reconnu un "frémissement" et "une forme de ralentissement" de la circulation du virus, la tendance semble s'orienter vers un statu quo pour les commerces pour les 15 prochains jours, malgré les pressions pour les rouvrir.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business