BFM Business
France

Pouvoir d'achat: qui percevra l'aide exceptionnelle de rentrée?

Un temps écartés par les sénateurs, les bénéficiaires des minima sociaux percevront finalement la prime exceptionnelle de rentrée. Les travailleurs percevant la prime d'activité sont également concernés.

Députés et sénateurs ont fini par s’entendre. Avant le vote définitif de la loi de finances rectificative jeudi, la commission mixte paritaire réunissant 14 élus des deux chambres parlementaires a acté la mise en place d'une aide exceptionnelle de rentrée, comme annoncée par le gouvernement en juillet.

Dans le cadre de l’examen du budget rectificatif la veille, la majorité de droite au Sénat avait déclenché l’ire de la gauche en votant, contre l’avis du gouvernement, un amendement supprimant cette prime pour les allocataires des minima sociaux (RSA, APL...) et étudiants boursiers, avant de la transformer en un coup de pouce de 150 euros pour les seuls bénéficiaires de la prime d’activité et de l’allocation adultes handicapés (AAH). Une façon de valoriser le travail, selon les élus Républicains.

Finalement, "l’amendement de la honte est tombé par un compromis" en commission mixte paritaire, s’est félicité le sénateur socialiste Rémi Cardon. L’accord trouvé entre députés et sénateurs ouvre ainsi la prime exceptionnelle de rentrée à tous les bénéficiaires de minima sociaux ainsi qu’aux aux travailleurs percevant la prime d’activité. Quelque 8 millions de foyers représentant 15 millions de Français seraient concernés.

100 euros

La prime exceptionnelle de rentrée sera versée courant septembre "à ceux qui en ont le plus besoin (…), ceux qui souffrent le plus de l’augmentation des prix alimentaires, des prix des carburants, des prix de l’énergie", a assuré Bruno Le Maire ce mercredi ce RTL. "Il n’était pas juste de priver les plus modestes de cette aide de rentrée qui sert principalement à financer les courses alimentaires", a ajouté le ministre de l’Economie.

Au total, le dispositif représentera un coût de 1,1 milliard d’euros pour l’Etat. Un milliard sera destiné aux bénéficiaires des minima sociaux qui percevront une aide de 100 euros par adulte avec une majoration de 50 euros par enfant rattaché au foyer. Les 100 millions d’euros restants iront aux travailleurs percevant la prime d’activité. Reste à déterminer le montant exact que pourra toucher chacun d’entre eux.

A noter enfin qu'aucune démarche ne sera nécessaire pour percevoir cette prime exceptionnelle: le versement sera automatique.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco