BFM Business

Le gouvernement envisage une baisse de la taxe sur l'électricité

Invité de BFMTV-RMC ce vendredi, le ministre de la Transition écologique a confirmé qu'il y aura une hausse du prix de l'électricité l'année prochaine. Le gouvernement va néanmoins réfléchir à une révision du mode de fixation des prix et à une baisse de la CSPE.

"En effet, il y aura une hausse" des tarifs de l'électricité en 2019, a confirmé le ministre de la Transition écologique François de Rugy sur BFMTV-RMC ce vendredi. Ce prix est fixé selon des critères complexes mêlant tarifs régulés et marché de gros pour les fournisseurs alternatifs.

François de Rugy a critiqué ce mode de calcul, en particulier celui du tarif réglementé, et a fait savoir qu'il ne sera pas appliqué de façon mécanique sur le prix final l'année prochaine. "Parce que si c'est une application mécanique, [la facture d'électricité] viendra s'ajouter en effet à d'autres factures à la hausse", a-t-il pointé, rappelant que le prix du mégawatt heure a été multiplié par 1,5 en un an. D'une manière générale, le ministre veut "qu'on change ce système de fixation des prix qui n'est pas bon".

Vers une baisse des taxes?

Pour éviter éviter cette application mécanique de la hausse des prix, François de Rugy a évoqué la possibilité de baisser la CSPE, la contribution au service public de l'électricité (une taxe reversée aux opérateurs pour compenser les surcoûts liés à la réglementation).

Cette taxe "n'a pas été augmentée et nous allons même regarder s'il ne faut pas la baisser pour amortir la hausse des prix de l'électricité", a déclaré le ministre sur notre antenne.

La CSPE n'est pas la seule taxe appliquée sur la facture d'énergie. D'autres pourraient-elles être baissées? "Nous sommes en train de regarder", a répondu François de Rugy. Le ministre a rappelé que d'autres éléments entraient en jeu dans la fixation du prix de l'électricité, comme l'entretien toujours plus coûteux des centrales nucléaires vieillissantes. Emmanuel Macron lui a demandé de "tout regarder pour que le prix de l'électricité soit maîtrisé".
J.-C.C.