BFM Business

Laura Flessel poussée vers la sortie pour raisons fiscales

La championne d'escrime qui a démissionné de son poste de ministre des sports du gouvernement Macron ce mardi est sous le coup d'une enquête pour fraude fiscale qui pourrait mener à une plainte.

Laura Flessel a annoncé sa démission du gouvernement ce mardi. Alors qu'elle évoquait "des raisons personnelles" à ce départ, des sources proches du dossier apportent un autre élément d'explication. En réalité, l'ex-ministre des Sports devrait faire sous peu l'objet d'une enquête pour fraude fiscale.

Mise au courant cet été, Laura Flessel aurait reçu du gouvernement la consigne de démissionner à la première occasion, rapporte le Canard Enchaîné à paraître mercredi.

Concernant les faits précis qui lui sont reprochés, peu de détails émergent. L'AFP, la Canard et Médiapart évoquent la saisine par le fisc de la Commission des infractions fiscales, saisine qui donne lieu à des poursuites judiciaire la plupart du temps.

Les services fiscaux auraient constaté des manquements dans les déclarations à l'administration à propos de la société Flessel & Co. L'entreprise créée en 2006 pour gérer l'image de la championne, aurait allégé ses impôts de plusieurs dizaines de milliers d'euros sur les trois derniers exercices.

Des vérifications habituelles

Le fisc se serait rendu compte de ces problèmes en procédant aux vérifications usuelles des déclarations de la ministre à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Chaque nouvel entrant au gouvernement est tenu de lui déclarer son patrimoine, ses revenus et ses liens d'intérêts.

La société en cause figurait dans la déclaration de la multiple championne olympique et mondiale d'escrime parce qu'elle en détient 87,5% du capital, le reste appartenant à son époux, Denis Colovic, qui en assure la gérance.

N.G.