BFM Business

La fréquentation des hôtels encore loin de son niveau d’avant crise

La fréquentation hôtelière à 39% de son niveau d'avant crise au deuxième trimestre.

La fréquentation hôtelière à 39% de son niveau d'avant crise au deuxième trimestre. - MYCHELE DANIAU / AFP

Selon l'Insee, la fréquentation des hôtels en France s'établissait à 39% de son niveau d'avant crise au deuxième trimestre.

Le secteur de l'hôtellerie peine à sortir de la crise. Au deuxième trimestre, la fréquentation hôtelière en France s'établissait à 39% de son niveau de 2019 avec 22,6 millions de nuitées, contre 58,2 millions à la même période deux ans plus tôt, selon l'Insee.

L'institut de la statistique note cependant un léger mieux alors que le taux d'ouverture des hôtels au deuxième trimestre était de 79%, contre 95% au au deuxième trimestre 2019. En juin, ce taux d'ouverture a même progressé pour atteindre 90%.

La région parisienne plus touchée que les autres

En Ile-de-France, la situation est particulièrement compliquée. Au deuxième trimestre, les hôtels de la région n'avait même pas retrouvé le quart de leur fréquentation d'avant crise avec une baisse des nuitées de 77% par rapport à la même période deux ans auparavant. Cette baisse représente à elle-seul 42% de la baisse au niveau national.

Il faut dire que l'Ile-de-France, qui accueille en temps normal la moitié des touristes étrangers, pâtit plus que les autres régions de la faiblesse du tourisme international. La région francilienne souffre également de l'annulation de "nombreux événements propices au tourisme d'affaires (séminaires, congrès, etc.)", rappelle l'Insee, ajoutant que les autres régions touristiques accusent une baisse de la fréquentation hôtelière variant entre 50 et 58%.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco