BFM Business

JO 2024: Estanguet tente d'apaiser la colère des hôteliers parisiens fâchés par le partenariat avec Airbnb

Le patron du comité d’organisation de Paris 2024 Tony Estanguet veut apaiser les tensions nées de l’annonce de l’arrivée d'Airbnb en tant que sponsor du Comité International Olympique

Le patron du comité d’organisation de Paris 2024 Tony Estanguet veut apaiser les tensions nées de l’annonce de l’arrivée d'Airbnb en tant que sponsor du Comité International Olympique - Eric Piermont - AFP

Dans un courrier adressé au président de l’Union des Métiers des Industries de l’hôtellerie, le président du Comité d'organisation des Jeux olympiques (CoJo) Paris-2024 demande aux hôteliers de revenir sur leur décision de suspendre leur participation.

Comme il l’avait annoncé mercredi soir à RMC Sport, Tony Estanguet, président du Comité d'organisation des Jeux olympiques (CoJo) Paris-2024, a envoyé ce jeudi un courrier à Roland Heguy, président de l’Union des Métiers des Industries de l’hôtellerie.

Le président du CoJo veut apaiser les tensions nées de l’annonce de l’arrivée de la plateforme Airbnb en tant que sponsor du Comité International Olympique. Hier soir, le syndicat des hôteliers avait annoncé suspendre sa participation aux JO de Paris 2024.

Dans ce courrier que s'est procuré RMC Sport, Tony Estanguet explique le choix du CIO qui ne remet pas en cause le partenariat noué entre Paris 2024 et les hôteliers parisiens.

"Cette démarche de co-construction, qui anime nos équipes depuis la création du comité d’organisation Paris 2024 en 2018, n’est en aucun cas remise en cause par le choix du CIO de conclure un partenariat mondial avec la société Airbnb. Le choix du CIO répond à des problématiques globales, identifiées lors des précédentes éditions olympiques et paralympiques", expliqué le patron du CoJo. "En effet, les dernières villes hôtes – Rio et Sotchi – ne disposaient pas des capacités hôtelières nécessaires pour absorber la demande exceptionnelle générée par les Jeux".

Et pour rassurer un peu plus les hôteliers français Tony Estanguet explique:

"Nous souhaitons vous réaffirmer notre volonté de nous appuyer sur l’ensemble des acteurs de l’hôtellerie traditionnelle, et en particulier sur les hôtels faisant partie du plan d’hébergement officiel des Jeux".

Une réunion entre les organisations devrait rapidement être organisée.

Antoine Arlot (RMC Sport)