BFM Business

Budget 2022: qui sont les grands gagnants?

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale - Ludovic Marin

Parmi les ministères les mieux lotis figurent l'Intérieur, la Défense, la Justice, les Droits des Femmes, la Transition écologique, l'Education nationale ou encore l'Enseignement supérieur.

Hormis le ministère des Anciens combattants (-3%), la totalité des ministères voient leurs crédits stagner ou augmenter dans le cadre du Budget 2022 présenté ce mercredi. Résultat, les dépenses courantes de l’Etat vont augmenter de 11 milliards d’euros par rapport à 2021. Mais certains seront mieux lotis que d’autres.

• Education nationale

Avec un budget de 56,5 milliards d’euros, en hausse de 1,7 milliard en 2022 après +4,3 milliards en 2021, le ministère de l’Education nationale dispose des ressources les plus importantes. Cette rallonge intègre notamment une enveloppe de 700 millions d’euros dédiée "à la revalorisation de l’ensemble des personnels", notamment pour améliorer l’attractivité des débuts et milieux de carrières alors que les enseignants français figurent parmi les moins bien payés des pays de l’OCDE.

Dans le détail, 100 des 700 millions d'euros permettront la montée en puissance des mesures déjà décidées, il y aura également 400 millions pour mettre en oeuvre les nouveaux engagements et 200 millions d'euros pour l'action sociale, avait détaillé le ministère fin mai lors des conclusions du Grenelle de l'éducation.

L'enveloppe permet pour 2022 "une augmentation allant de 57 euros net mensuels pour les néo-titulaires ayant une à deux années d'ancienneté à 29 euros net par mois pour les enseignants ayant de 14 à 22 années de carrière", avaient précisé plusieurs syndicats. Entre 2017 et 2022, le budget du ministère de l’Education nationale aura été augmenté de près de 6 milliards d’euros (+12%).

• Défense

Le projet de budget 2022 prévoit une hausse des crédits alloués au ministère des Armées de 1,7 milliard d’euros, à 40,9 milliards d’euros, comme prévu par la loi de programmation militaire. Sur l’ensemble du quinquennat, l’effort aura été de 8,6 milliards d’euros, soit 26% de hausse par rapport au budget 2017.

Ces crédits supplémentaires participeront à "la remontée en puissance des capacités opérationnelles des armées, des équipements et infrastructures militaires mais aussi le renseignement, cyber, la maîtrise de l’espace ou encore le soutien aux exportations des industries nationales de défense", peut-on lire dans le Budget. Les effectifs du ministère des Armées seront également renforcés avec 492 emplois équivalents temps plein supplémentaires.

• Intérieur

Le budget du ministère de l’Intérieur augmentera de 1,5 milliard d’euros en 2022, à 14,7 milliards d’euros. Sur cette somme, 400 millions d’euros représenteront des "dépenses de modernisation financées par le plan de relance", explique le gouvernement qui précise que l’objectif de recrutement de 10.000 policiers et gendarmes "sera atteint en 2022". 500 millions de crédits supplémentaires se sont également ajoutés pour financer la mise en œuvre des mesures issues du Beauvau de la sécurité.

• Transition écologique

La mission "Ecologie, développement et mobilités" obtient une rallonge de 1,1 milliard d’euros mais la compensation versée par l’Etat aux entreprises du secteur de l’électricité va baisser de 700 millions, soit un budget en hausse de 300 millions d’euros à 19,5 milliards d’euros.

Les crédits alloués aux transports progressent eux de 20 millions d’euros. Au total, le budget du ministère de la Transition écologique atteint 49,9 milliards d’euros (+3%). C’est 20% de plus qu’au début du quinquennat.

• Justice

Avec 700 millions d’euros supplémentaires, le budget de la justice va atteindre 8,9 milliards en 2022. Cette augmentation servira notamment à "poursuivre les efforts importants engagés l’année dernière" avec la création de 2000 postes en équivalent temps plein en 2021 et 2022 "au titre du renforcement de l’accessibilité et de la qualité de la justice, de l’efficacité de la procédure pénale et de l’exécution des peines".

Il s’agira également d’investir dans les infrastructures pour assurer la livraison dès l’année prochaine des "dernières places de prison supplémentaires du plan ‘7000’ et le lancement de la dernière vague du plan ‘8000’" qui permettront "d’atteindre l’objectif gouvernemental de 15.000 places de prison supplémentaires d’ici 2027".

• Droits des femmes

Le budget dédié à l’égalité entre les femmes et les hommes atteindra 50,6 milliards en 2022 (+22% par rapport à 2021 et + 128% par rapport à 2017). 6,3 milliars d d’euros supplémentaires seront consacrés à la lutte contre les violences faites aux femmes et 1,4 milliard à "l’accès aux droits spécifiques des femmes en matière de vie affective et sexuelle, de contraception, de prévention contre les mutilations sexuelles".

• Enseignement supérieur et recherche

De 28,2 milliards en 2021, le budget de la Recherche et de l’Enseignement supérieur va passer à 29 milliards d’euros en 2022. Outre 500 millions d'euros supplémentaires prévus au titre de la loi de programmation qui doit permettre d'atteindre l'objectif de 3% du produit intérieur brut (PIB) consacré à la recherche, le gouvernement prévoit une enveloppe supplémentaire de 250 millions d'euros principalement au titre des bourses sur critères sociaux et d'aides aux étudiants comme la prolongation du ticket de restaurant universitaire à un euro.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis avec AFP Journaliste BFM Eco