BFM Business

VIDEO - Comment Jean Tirole a appris qu'il était prix Nobel d'économie

Jean Tirole en conférence de presse, ce lundi.

Jean Tirole en conférence de presse, ce lundi. - Remy Gabalda - AFP

En conférence de presse, l'économiste a indiqué avoir été pris au dépourvu lorsqu'il a appris qu'il avait obtenu la haute récompense décernée par la Banque de Suède. Il n'a ainsi répondu qu'au troisième appel, car son téléphone était sur vibreur.

Jean Tirole avait beau être cité parmi les favoris pour obtenir le Prix Nobel d'économie, l'annonce a, semble-t-il, pris au dépourvu l'économiste. En conférence de presse, le patron de la Toulouse School of Economics a ainsi indiqué avoir "loupé les deux ou trois premiers coups de téléphone car j'avais mis mon téléphone sur vibreur".

Jean Tirole était alors en train "de travailler sur une demande de Bourse avec une collègue". "Je ne me suis même pas rendu compte qu'on essayait de m'appeler. J'ai reçu ce coup de fil, j'ai regardé, c'était le 46, [l'indicatif pour] la Suède, j'ai commencé à m'étonner un petit peu".

Du coup, Jean Tirole a appris la nouvelle "vers midi et quart" alors que "normalement ils téléphonent vers midi et ensuite il y a embargo jusqu'à 13h".

Pas redescendu sur terre

L'économiste s'est dit être "très ému" et a assuré avoir mis "une bonne demi-heure à [s]'en remettre". "Cela n'arrive pas tous les jours, on n'a pas l'habitude de ce genre de chose, on n'est pas préparé. Je n'ai pas mis les pieds sur terre depuis le coup de téléphone de Stockholm", a-t-il insisté.

Modestement, Jean Tirole a tenu à rendre hommage à ses collaborateurs et notamment à son mentor, l'économiste Jean-Jacques Laffont, décédé il y a dix ans. "Il aurait sans doute été à mes côtés aujourd'hui", a déclaré le prix Nobel 2014 d'économie, avant d'ajouter que "mon seul mérite est d'avoir été au bon moment avec les bonnes personnes".

J.M.