BFM Business

Top 10 des médicaments qui coûtent le plus cher à la Sécurité sociale

Le remboursement des médicaments a coûté 23 milliards d'euros à la Sécurité sociale en 2014.

Le remboursement des médicaments a coûté 23 milliards d'euros à la Sécurité sociale en 2014. - Joël Saget - AFP

L’Assurance maladie a publié jeudi un rapport listant les 10 médicaments qui reviennent le plus cher à rembourser. Si on retrouve des traitements contre le cancer et le diabète, la liste comporte néanmoins quelques surprises.

Après deux années de baisse, les dépenses de médicaments sont reparties à la hausse. Selon les chiffres publiés jeudi par l’Assurance maladie, les remboursements se sont élevés à 23 milliards d’euros en 2014, soit 845 millions d’euros de plus que l’année dernière, rapporte vendredi Le Monde.

En cause, principalement, la mise sur le marché il y a un an d’une nouvelle molécule très onéreuse contre l’hépatite C: le Sovaldi. Sa prescription étant souvent associée à celle d’autres antiviraux, eux-aussi hors de prix, la facture est montée à 514 millions d’euros en 2014.

Par ailleurs, hormis les médicaments qui traitent l’hépatite C et le cancer, on retrouve parmi les médicaments les plus chers à rembourser, un antirhumatismal appelé l'Humira. Ce médicament est à renouveler toutes les deux semaines (voire chaque semaine) et une injection coûte à elle-seule 830 euros. L’an passé, l'Assurance maladie a remboursé 395,2 millions d’euros pour ce médicament, ce qui en fait le plus "cher". 

Le Doliprane en 3e position

En deuxième position, on note le Crestor, un anticholestérol, qui aura coûté 322,2 millions d’euros. Ce médicament appartient à la famille des statines, dont les molécules existent quasiment toutes en version génériques, fait remarquer Le Monde, mais visiblement, nombreux sont les médecins qui l'ignorent.

Au troisième rang des remboursements les plus onéreux, on retrouve un nom bien connu des Français: le Doliprane. Délivré sans ordonnance, ce médicament à base de paracétamol ne devrait pourtant pas figurer sur cette liste. La raison? Beaucoup de patients n'hésitent pas à se le faire prescrire lors d'une visite chez le médecin. Coût de l'opération: 320,9 millions d’euros en 2014 pour la Sécu.

En quatrième, vient le Lucentis, un médicament traitant la DMLA, une maladie oculaire liée à l’âge. Si sa prescription aura coûté 318,3 millions d'euros en 2014, il faut noter que celle-ci est en baisse. En 2013, l'enveloppe des dépenses liée au Lucentis était revenue à 441,9 millions d'euros, faisant de cette solution injectable, le traitement le plus cher à rembourser pour l'Assurance maladie en 2013. La suite du palmarès dans la liste ci-dessous. 

>> Les 10 médicaments délivrés en pharmacie qui ont coûté le plus cher à la Sécurité sociale en 2014

1. Humira (antirhumatismal) : 395,2 millions d’euros 2. Crestor (anticholestérol) : 322,2 millions d’euros 3. Doliprane (antalgique) : 320,9 millions d’euros 4. Lucentis (traitement de la DMLA) : 318,3 millions d’euros 5. Enbrel (antirhumatismal) : 264,5 millions d’euros 6. Seretide (antiasthmatique) : 257,2 millions d’euros 7. Lantus (antidiabétique) : 236,8 millions d’euros 8. Glivec (anticancéreux) : 184,7 millions d’euros 9. Zytiga (anticancéreux) : 180,4 millions d’euros 10. Inegy (anticholestérol) : 173,4 millions d’euros

M.G.