BFM Business

RSA: l'Etat à la rescousse

Les départements n'arrivent plus à financer le RSA.

Les départements n'arrivent plus à financer le RSA. - François Guillot - AFP

Face à l'envolée du chômage, certains départements peinent à financer le RSA. L'Etat pourrait donc venir aider.

L'Etat va devoir mettre la main au portefeuille. Les départements financent 4 des 10 milliards d'euros que coûte le RSA. Malheureusement, avec un chômage qui ne cesse de grimper, cette part augmente et ils peinent de plus en plus à remplir leur obligation. Certains ont même annoncé qu'ils ne paieraient pas cette aide à la fin de l'année si le gouvernement ne faisait pas un geste.

Une menace qui semble avoir été entendue, note le JDD. L'exécutif envisagerait de reprendre à sa charge une grande partie du financement. Une renationalisation en quelque sorte. "Cela fait partie des pistes mises sur la table par Manuel Valls lors des universités d'été du PS à la Rochelle", explique André Viola, le président du Conseil départemental de l'Aube dans le JDD. L'Etat doit présenter cette semaine son projet de finances 2016. La question sera donc de savoir s'il peut dégager le budget nécessaire.

Une solution intermédiaire?

En attendant, une solution intermédiaire est envisagée. L'Etat pourrait prendre le versement du RSA à son compte et les départements gardent le volet insertion.

Dans tous les cas, il devra trouver une solution rapidement. L'Assemblée des départements de France (ADF) se réunit les 15 et 16 octobre. Dominique Bussereau, son président, a été clair. "Le gouvernement doit avoir trouvé une solution d'ici là".

Que les allocataires du RSA se rassurent, dans tous les cas ils continueront à percevoir leur revenu. C'est la CAF qui le verse et les départements qui la remboursent. La grande perdante risque donc d'être la Caisse d'allocations familiales.

D. L.