BFM Business

Pascal Cagni: "Il faut convertir en emplois la notoriété de la France"

Président du conseil d’administration de Business France depuis le 24 août dernier, Pascal Cagni, ex-patron d’Apple Europe, a aussi été nommé ambassadeur délégué aux investissements internationaux.

Président du conseil d’administration de Business France depuis le 24 août dernier, Pascal Cagni, ex-patron d’Apple Europe, a aussi été nommé ambassadeur délégué aux investissements internationaux. - BFM Business

Pour le nouveau président de Business France, il faut "monétiser en emplois la notoriété nouvelle dont bénéficie la France à l'étranger". Interrogé sur l'antenne de BFM Business, il entend aussi agir au plus près des PME dans les régions pour développer leur activité à l'exportation.

"En 20 ou 30 ans que j'observe la politique de mon pays, je n'ai jamais été aussi certain que le temps était venu de réformer" a expliqué Pascal Cagni, invité de BFM Business. "J'ai fait acte de candidature aux côtés de hauts fonctionnaires. L'enjeu était de mettre fin à la dichotomie entre secteurs privé et public pour réunir toutes les bonnes volontés afin de changer le pays" soutient le nouveau président de Business France, aux côtés de Christophe Lecourtier, haut fonctionnaire, lui-même nommé directeur général.

À son poste, l'ex-patron d'Apple Europe mettra son expérience dans le privé au service de la promotion des exportations du "made in France" et de l'attractivité de l'Hexagone vis-à-vis des investisseurs étrangers. Pascal Cagni a aussi été nommé ambassadeur délégué aux investissements internationaux lors du Conseil des ministres du 14 septembre 2017.

"La France produit autant d’ingénieurs que l’Allemagne et forme chaque année plus de 80.000 personnes qui savent coder et participer activement à la révolution numérique. Il faut monétiser la notoriété dont bénéficie la France en la convertissant en emplois" explique Pascal Cagni.

"Il faut agir au plus près de la micro-économie"

"Notre pays, en raison de sa géographie, constitue la porte d’entrée idéale sur l’Europe et ses 550 millions d'habitants, sans compter son ouverture sur la Méditerranée, le monde arabe et l'Afrique" ajoute-t-il.

En charge de la promotion des exportations, Business France devra s'attacher selon lui à augmenter fortement le nombre de PME françaises qui exportent. "Nous avons 124.000 entreprises qui exportent alors que l'Italie avec un PIB plus petit, en a 220.000" argumente le nouveau président du conseil d'administration.

Pour développer le nombre d'entreprises qui exportent, Pascal Cagni entend agir au plus près de la micro-économie, avec les chambres de commerce et d'industrie en régions: "C'est l'enjeu-clé pour résorber le déficit commercial de la France qui est actuellement de 50 milliards d'euros".

Âgé de 55 ans, Pascal Cagni est aussi le fondateur et directeur général du fonds de capital-risque C4 Ventures depuis 2013, après avoir quitté Apple Europe.

Frédéric Bergé