BFM Business

Pacte de responsabilité: patronat et syndicats proches d'une position commune

Pour Jean-François Pilliard, le document sera un point de départ aux négociations

Pour Jean-François Pilliard, le document sera un point de départ aux négociations - -

La première discussion sur les contreparties du pacte de responsabilité qui s'est déroulée ce 28 février doit déboucher mercredi 5 mars sur une position commune. Syndicats et patronat vont également discuter du financement de la protection sociale.

La mise en place du pacte de responsabilité se précise. Les partenaires sociaux se prononceront, mercredi 5 mars, sur un document ouvrant la voie à des négociations de branche sur les contreparties au "pacte de responsabilité", vient d'annoncer, ce vendredi 28 février, le porte-parole du Medef.

Ce "relevé de conclusions" portera sur les contreparties en termes d'emploi, de dialogue social et d'investissement, a précisé Jean-François Pilliard, le négociateur du Medef, à l'issue d'une première séance de discussion entre trois organisations patronales et cinq centrales syndicales.

Ce document, qui sera élaboré au début de semaine prochaine et éventuellement retravaillé mercredi 5 mars est "un point de départ", a-t-il ajouté.

Si le Medef, la CGPME et l'Union professionnelle de l'artisanat (UPA) du côté syndical, la CFDT, la CFE CGC et la CFTC pour les syndicats, sont susceptibles de le signer, la CGT et Force ouvrière (FO) ont en revanche maintenu ce vendredi leur opposition de principe au "pacte de responsabilité".

Moderniser le dialogue social

Autre grosse négociation entre syndicats et patronat: le financement de la protection sociale. "On va se réunir dans la première quinzaine de mars pour organiser une concertation sur le financement de la protection sociale", a indiqué Jean-François Pilliard.

Cette concertation "ne sera pas limitée à la seule question du coût du travail", elle engagera "un débat plus large", a-t-il précisé. L'objectif sera de dégager des "convergences" entre organisations syndicales et patronales pour "les porter vis-à-vis de l'Etat qui est seul décideur en ce domaine".

Par ailleurs, le Medef a annoncé l'ouverture prochaine d'une "négociation sur la modernisation du dialogue social". Celle-ci comportera trois volets: "la simplification du fonctionnement des instances représentatives du personnel", "la prise en compte du mandat syndical dans les parcours professionnels" et enfin, une "simplification" en général de la vie des entreprises afin de "lever les obstacles à l'emploi".

D. L. avec agences